Vous êtes ici : Accueil > AgroEnvironnement > Eau > Gestion qualitative > Eure et Loir : Captages d’eau potable > AAC Saint-Denis-les-Ponts

AAC Saint-Denis-les-Ponts

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Aire d’Alimentation de Captage de Saint-Denis-les-Ponts

Le captage de Villemore est utilisé par la Communauté de communes du grand Châteaudun pour l’alimentation en eau potable des communes de Saint-Denis-les-Ponts-Lanneray, La Chapelle-du-Noyer et Douy. Face au caractère stratégique de la ressource en eau potable et un taux de nitrates proche de la norme de potabilité (fixée à 50 mgNO3-/L), le captage a été classé prioritaire au titre du Grenelle de l’Environnement afin de préserver la ressource. Depuis 2013 et la délimitation de l’aire d’alimentation du captage, un plan d’actions visant à préserver la qualité de l’eau  est conduit sur le territoire. Depuis 2020, ce partenariat est mené entre la a Communauté de communes du grand Châteaudun, en charge de l’animation territoriale, et la Chambre d’agriculture qui assure le suivi des actions agricoles et des pratiques sur le bassin. L’animatrice territoriale est cependant basée à la Chambre d’agriculture d’Eure-et-Loir. Ces actions sont menées avec le soutien de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne et en collaboration avec les professionnels agricoles (coopératives et négoces locaux).
La participation active des agriculteurs du territoire à cette démarche est primordiale pour maintenir le caractère volontaire du plan d’actions !

Carte de l'aire d'alimentation de captage

Les 3 communes concernées : Saint-Denis-Lanneray, La Chapelle-du-Noyer, Douy.

Qualité de l'eau au captage

Les nitrates ?

A Villemore, la concentration en nitrates au captage reste toujours bien inférieure à la norme de potabilité, avec une moyenne à 37,5 mg/L sur l’année 2021. La concentration en nitrates est stable sur l’année 2021.

Et les produits phytosanitaires ?

Les analyses de 2021 montrent un dépassement de normes pour le dérivé ESA et le dérivé OXA du métolachlore. Trois nouvelles molécules ont été détectées à des concentrations inférieures à la norme de potabilité :

- le diméthénamide et ses dérivés (ESA et OXA) utilisés pour le désherbage dans les cultures de maïs et de betterave à sucre ;

- le dicofol est un acaricide dont l’utilisation est interdite depuis 2010 en France ;

- l’isodrine est un insecticide interdit actuellement en France ;

D’autres molécules issues d’herbicides utilisés sur maïs (métolachlore, terbuthylazine et dérivés), colza (metazachlore et dérivés) déjà identifiées auparavant ont également été détectées mais ne franchissent pas les limites de qualité comme le montre le graphique ci-dessous. On retrouve également des traces d’éthidimuron, désherbant total souvent utilisé en mélange avec l’atrazine ainsi que le monuron classé comme désherbant des allées et des cours et usage dans les cultures de vigne et asperges interdit au début des années 90 qui ne franchissent pas les limites de qualité.

    Contacts

    Claire GOETZ
    Animatrice agricole
    02 37 24 45 47
    06 82 75 88 37

     

    Marine GONCALVES
    Animatrice territoriale
    02 37 24 46 44
    07 62 93 34 81
    m.goncalves@remove-this.eure-et-loir.chambagri.fr 

    En chiffres

    L'aire d'alimentation de captage de Saint-Denis-les-Ponts, c’est …

    • Un territoire de plus de 930 ha s'étendant sur 3 communes
    • 610 ha de surface agricole
    • 15 exploitations agricoles concernées