Vous êtes ici : Accueil > Chambre régionale d'agriculture Centre-Val de Loire > Les actualités de la Chambre régionale d'agriculture Centre-Val de Loire > Session : les agriculteurs veulent reprendre la main !

Session : les agriculteurs veulent reprendre la main !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La Chambre régionale d’agriculture Centre-Val de Loire s’est réunie en Session, le vendredi 29 novembre 2019, à la Cité de l’Agriculture, à Orléans, sous la présidence de Philippe Noyau.

A cette occasion, les membres ont pu bâtir :  

- Le projet du réseau Centre-Val de Loire.

Pour les six années à venir, la stratégie des Chambres d’Agriculture de la région reposera sur :

  • L’accompagnement de l'agriculture dans ses transitions
  • La création de valeurs dans les territoires
  • Le dialogue entre agriculture et société
  • L’engagement dans le réseau des Chambres
  • Le développement de la performance collective, en fédérant les 7 Chambres d’agriculture du Centre-Val de Loire

 

- Le développement des nouvelles pratiques agricoles 

  • Le contrat de solutions : l’ensemble des leviers qui permettront de réduire l’utilisation et l’impact des produits phytosanitaires.
  • Les rencontres alternatives phytos, suite à l’ouverture des portes des fermes DEPHY, dans le but de favoriser la diffusion des pratiques et alternatives agro-écologiques, mises en œuvre par les groupes DEPHY FERME, 30 000 et les sites expérimentaux DEPHY EXPE.
  • La certification environnementale HVE (Agriculture à Haute Valeur Environnementale) : issue du Grenelle de l’Environnement, elle est délivrée par un organisme indépendant, selon le respect d’un référentiel d’exigences de bonnes pratiques et de performances environnementales.
  • La collaboration entre les agriculteurs et les industries agro-alimentaires : Thierry Dubois, président de l’AREA (Association Régionale des Entreprises Alimentaires) est intervenu sur le sujet.

 

Avant la clôture de la Session par l’Etat, Philippe NOYAU a abordé les actualités agricoles : la conjoncture économique, le bilan des productions, les accords internationaux, la taxation à l’exportation.  

En conséquence, l’assemblée a adopté les 5 motions suivantes :