Vous êtes ici : Accueil > Chambre d'agriculture de Loir-et-Cher > Nos actualités > Embarquez vers la multiperformance !

Embarquez vers la multiperformance !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Face aux attentes grandissantes de la société, aux aléas climatiques, aux évolutions réglementaires ou encore aux changements techniques, quelle sera l’agriculture de demain ? Comment être performant sur l’ensemble de ces domaines ? Comment atteindre la multiperformance ?

Ces questionnements étaient l’objet de la conférence organisée le lundi 18 novembre dernier par la Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher. Pour apporter des éléments de réponses, plusieurs spécialistes ont répondu présents :

  • Mikaël NAITHLO, Chef de service Innovation Développement, Pratiques agricoles à Chambre d’agriculture France
  • Eric BIRLOUEZ, ingénieur agronome de formation et sociologue de l’agriculture et de l’alimentation
  • Matthieu HAUDEBERT, agriculteur en Loir-et-Cher, venu apporter son témoignage sur l’audit Multiperformance qu’il a réalisé au cours de l’année avec la Chambre d’agriculture
  • Christophe BEAUJOUAN, spécialiste des questions environnement et changement climatique à la Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher

 

Près de 90 personnes sont venues assister aux présentations des spécialistes et échanger sur la thématique de multiperformance dans les entreprises agricoles, preuve que le sujet interpelle la profession agricole.

 

POURQUOI ÊTRE MULTIPERFORMANT ?

« Les enjeux du monde agricole sont aujourd’hui multiples et complexes, commence Mikaël NAITHLO, les agriculteurs doivent prendre en compte dans leur métier, à la fois les fluctuations économiques, les règles sanitaires et réglementaires, la santé des consommateurs mais également veiller à être compétitif tout en développant le lien social ! Il y a de quoi faire tourner la tête à beaucoup de monde ! » Précédemment, l’accompagnement technique pouvait contribuer seul à favoriser  des progrès significatifs dans les exploitations agricoles. Mais le monde a changé et aujourd’hui, il faut répondre à de nouveaux besoins.

Cette nouvelle approche nécessite donc de repenser son système dans sa globalité et très souvent d’inventer sa propre solution. C’est à ce niveau qu’apparait le terme de Multiperformance. Il s’agit d’identifier les caractères qui vont permettre la durabilité de l’entreprise selon les trois grands principes que sont l’agro écologie, le socio-territorial et l’économie. On peut aussi parler de robustesse de l’entreprise.

« Chaque exploitation est différente et la solution de l’un ne sera pas forcément la solution de l’autre. Si je n’avais qu’un conseil à donner aux agriculteurs c’est de replacer leur envie au cœur des étapes vers la multiperformance ! » conclut Mikaël NAITHLO.

 

DES FRANÇAIS EN QUETE DE SINCERITE

Eric BIRLOUEZ note quant à lui une accélération des changements d’attitude des français face à leur alimentation que l’on peut résumer par cette phrase : « manger moins pour manger mieux ». Ainsi, selon les groupes sociaux, les générations voir les individus, la notion de qualité peut être différente. « Aujourd’hui, on assiste à l’émergence de nouvelles attitudes alimentaires : végétarisme, crudivores, sans gluten etc. Mais les attentes historiques sont toujours là ! La sécurité alimentaire, les saveurs, la praticité et le prix restent des critères de choix pour les français » abonde Eric BIRLOUEZ. A ces attentes historiques, s’ajoutent à présent le besoin de savoir ce que l’on mange (la composition, la provenance, le mode de production), la proximité géographique, la proximité humaine ainsi que le bien-être animal par exemple.

« Nous sommes dans une société de doute, de défiance. Les français se méfient de tout, on remarque par exemple une forte suspicion autour du bio depuis quelques années. Est-ce que le produit que j’achète et que je consomme comme étant bio l’est vraiment ? N’essaie-t-on pas de me tromper ? Les consommateurs sont à la recherche de sincérité et les agriculteurs ont tout intérêt à leur donner ce qu’ils souhaitent car ils sont les mieux placés pour expliquer leur métier, leur mode de production ainsi que la passion qu’ils ont pour leur activité. Agriculteurs, soyez à l’initiative du dialogue et inviter les consommateurs à découvrir l’envers des exploitations ! » conclut Éric BIRLOUEZ.

 

ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ?

La table ronde qui a suivi les deux interventions des conférenciers a permis de se pencher sur la thématique du changement climatique en compagnie de Christophe BEAUJOUAN, Conseiller Environnement à la Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher.

« Le réchauffement climatique est une question à se poser au niveau mondial et au niveau de toutes les productions, pas seulement l’agriculture. Notre challenge est de diviser par deux les gaz à effets de serre d’ici 50 ans, sinon les conséquences seront un réchauffement climatique significatif de la planète » commence Christophe BEAUJOUAN. Pour mener à bien cette mission, de nombreux projets sont encadrés par les Chambres d’agriculture selon les filières.

Climenvi, pour les viticulteurs, se penche notamment sur l’évolution de la vigne face aux changements de températures. La vigne que je plante actuellement sera-t-elle résistante en 2100 ?

ORACLE (Observatoire Régional sur l'Agriculture et le Changement Climatique) est un projet de la région Centre-Val de Loire qui a pour objectif d'aider à comprendre les relations entre changement climatique et évolution des pratiques agricoles mais également d'aider à identifier des voies d'actions pour l'agriculture régionale.

« Il ne s’agit que de quelques exemples de projets travaillant sur l’adaptation au changement climatique. Les Chambres sont moteurs pour ces travaux et accompagnent les agriculteurs dans leur mutation, n’hésitez pas à rejoindre ces collectifs qui sauront vous apporter des éléments de compréhension mais aussi d’adaptation aux mutations » conclut Christophe BEAUJOUAN.

 

Cette demi-journée, riche en informations, a permis aux agriculteurs présents d’appréhender la notion de multiperformance mais également les apports qu’un tel audit peut avoir sur le futur de leur exploitation. Embarquer vers la performance durable se fera en prenant en compte tous ces aspects – sociétales, environnementales, climatologiques et encore bien d’autres – et en devenant acteur de son futur.

 

UN AUDIT MULTIPERFORMANCE POUR MON EXPLOITATION ?

Matthieu BAUDEBERT, agriculteur et éleveur dans le Perche, a testé l’audit Multiperformance proposé par la Chambre d’agriculture au cours de l’année 2019. Lors de la conférence, il a ainsi pu donner son ressenti aux agriculteurs présents : « Ca fait maintenant plus de 10 ans que je suis installé et que j’ai repris la ferme familiale. Il est vrai que si on m’avait proposé ce type d’audit juste après mon installation, je n’aurais sans doute pas eu le temps, ni la motivation de me lancer. Après quelques années d’exercice, je me rends compte que prendre du recul sur son exploitation de manière globale, sur sa stratégie  est plus que nécessaire pour tester la solidité de l’entreprise et envisager l’avenir de manière sereine. L’audit m’a donc permis de prendre conscience des aspects positifs de mon exploitation, mais également des négatifs. Je travaille depuis avec des conseillers spécialisés de la Chambre afin d’améliorer la performance de l’entreprise.»

 

Vous souhaitez aller plus loin dans la multiperformance ? La Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher propose différents accompagnements, en individuel ou en collectif, afin de cerner les points forts et les points de vigilance de votre exploitation.

N’hésitez pas à contacter Benoit FOISNON, notre conseiller référence ! (benoit.foisnon@remove-this.loir-et-cher.chambagri.fr / 06  76 48 18 67)