Vous êtes ici : Accueil > Chambre d'agriculture de Loir-et-Cher > Nos actualités > De plus en plus d’alcool dans le vin ?

De plus en plus d’alcool dans le vin ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Drink. White wine in a wine glass

Dans le but « d’objectiver le changement climatique et de balayer les idées reçues », la chambre d'Agriculture Centre-Val de Loire se penche sur le lien entre réchauffement climatique et évolution de la teneur en alcool du vin.

L’alcool du vin, exprimé en degré d’alcool (en °) correspond à la proportion d’alcool dans le liquide (en %). Il provient d’un sucre, qui a fermenté. Cette fermentation alcoolique est effectuée par les levures, qui transforment le sucre en alcool et en CO2.

On estime qu’environ 17 grammes de sucre par litre donne 1% (ou °) d’alcool.

Par exemple, un raisin ayant une concentration de 170g sucre/l sera en mesure de donner un vin de 10% d’alcool (à condition que l’ensemble des sucres soient convertis en alcool). Pour pouvoir étudier l’évolution du taux de sucre des raisins au cours du temps, la mesure a été prise au 10 septembre quelles que soit les années. Certaines années n’ont donc pas de valeur et correspondent aux années où la vendange était terminée ou n’avait pas débutée.

 

Depuis 1965, une augmentation de la teneur en sucre des raisins est observée sur l’ensemble des cépages du département. Dans l’exemple du cépage Sauvignon en Sancerrois (voir ci-dessus), on constate une augmentation de la teneur en sucre de 11,3g/l par décennie, soit +0,7 ° d’alcool tous les 10 ans.

Cette évolution de la teneur en sucres (corrélée négativement à l’acidité des raisins) vient donc modifier la typicité des vins d’il y a 50 ans. Mais pourquoi une telle évolution ?

La plupart des végétaux ont besoin d’un certain cumul de températures pour accomplir leurs phases phénologiques (débourrement, floraison, maturité…). La vigne se développe principalement quand la température moyenne journalière est supérieure à 10°C (ou base 10°C). Si on somme ces jours en base 10°C depuis le 1er avril, on peut calculer l’indice de Winkler (basé sur le principe des degrés-jours de croissance). Or, cet indice de Winkler  augmente significativement en région Centre Val-de-Loire (voir graphique ci-joint). Depuis 1959, on observe en effet une hausse de 60°C.j par décennie à Bourges.

Evolution de l’Indice de Winkler : Cumul des températures moyennes journalières à partir de la base de 10°C (zéro de végétation de la vigne) pour la période du 1er avril au 31 octobre.

Cette forte évolution du contexte thermique impacte donc la phénologie de la vigne. Ainsi, même s’il existe d’autres phénomènes qui impactent le cycle de végétation tels que la vernalisation (besoin en froid de la plante), la photopériode ou les stress climatiques, cet apport de chaleur supplémentaire a pour effet de maximiser la photosynthèse, et donc d’augmenter la fabrication de sucres dans les raisins.

L’adaptation des pratiques viticoles et œnologiques au changement climatique est donc nécessaire pour préserver la typicité des vins. Des actions ont déjà été listées pour s’adapter : diminution du rapport feuille/fruit, réduction de la teneur en sucre des moûts, acidification, vendanges précoces, collage sur moût, macération carbonique en grappe entière…

Description : https://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/fileadmin/_processed_/4/2/csm_Climenvi_6ed9435fed.pngClimenvi est un programme régional qui traite de l’adaptation des pratiques viticole au changement climatique. Le but est de fournir aux viticulteurs des outils pour prendre en compte le réchauffement climatique dans la stratégie de leur entreprise viticole. La restitution de ce travail est programmée pour fin 2020.

Pour plus d’information, sur d’autres cépages ou sur les départements voisins, vous pouvez consulter la nouvelle version d’Oracle Centre-Val de Loire, via le lien : https://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/agroenvironnement/le-changement-climatique/

 
Pour toutes informations supplémentaires, vous pouvez consulter l’observatoire régional du climat et du changement climatique (ORACLE) Centre Val-de-Loire sur le site internet de la Chambre régionale d’Agriculture.  

Qu’est-ce qu’Oracle ?
L’Observatoire régional sur l'agriculture et le changement climatique (Oracle) est un outil ayant pour but d'exposer objectivement le changement climatique et ses conséquences avérées sur l'activité agricole régionale.
Il aide à comprendre les relations entre changement climatique et évolution des pratiques agricoles, mais aussi à identifier des voies d'action pour l'agriculture régionale (adaptation et atténuation).
Un livret téléchargeable retrace, sur les soixante dernières années, l'évolution d'un certain nombre d'indicateurs climatiques, agro-climatiques, d'impacts sur les pratiques culturales, d'adaptation, d'atténuation.
En collaboration avec MétéoFrance, l'analyse de l'évolution de ces indicateurs vise à construire, autour de la sensibilisation face à cet enjeu climatique, une prise de conscience du monde agricole et ainsi aboutir à l'élaboration de stratégies permettant de développer des systèmes agricoles résilients et adaptés.