Vous êtes ici : Accueil > Produire-innover > Recherche, dévelop. et innovation > Développement agricole > Les GIEE en Centre-Val de Loire

Les GIEE en Centre-Val de Loire

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Un GIEE est un Groupement d'Intérêt Economique et Environnemental, c'est à dire un collectif d'agriculteurs engagés dans un projet pluriannuel de modification ou de consolidation de leurs pratiques visant à la fois des objectifs économiques, environnementaux et sociaux. 

Les GIEE ont été mis en place  dans le cadre de la loi d'avenir. Ils sont l'un des outils du projet agro-écologique pour la France.

Qui peut devenir GIEE et comment ?

Le collectif (agriculteurs et éventuellement autres partenaires) qui souhaite être labellisé GIEE doit nécessairement être doté d'une personnalité morale dans laquelle les agriculteurs détiennent la majorité des voix au sein des instances de décision. 

La démarche doit venir des agriculteurs eux-même et les actions présentées doivent permettre d'améliorer ou de consolider des pratiques agricoles. 

Dix critères sont pris en compte dans l'appréciation des dossiers :

Cinq d'entre eux doivent obligatoirement obtenir un avis positif (performance économique, performance environnementale, performance sociale, pertinence technique, plus-value de l'action collective). 

Les cinq autres doivent recueillir un avis globalement positif (pertinence du partenariat, caractère innovant, durée et pérennité du projet, modalités d'accompagnement des agriculteurs, exemplarité, transférabilité ou reproductibilité du projet). 

La reconnaissance des GIEE se fait sur la base d'appels à projets du préfet de région. Les dossiers sont instruits par la DRAAF puis présentés devant une formation spécialisée de la COREAMR (Commission Régionale de l'Economie Agricole et du Monde Rural) qui accorde ou non la labellisation. 

Appel à projets de la DRAAF CVL

Quels soutiens financiers pour les GIEE ?

L'animation des GIEE peut être soutenue par différents dispositifs mis en oeuvre par appels à projets (Fond CASDAR, Programme d'aide à l'assistance technique régionalisée de FranceAgriMer, mesure coopération du FEADER...). 

Par ailleurs, les projets collectifs portés par des GIEE peuvent bénéficier de majoration d'aides dans le cadre de certains dispositifs notamment du FEADER :

  • PCAE : + 20 points dans la grille de sélection et majoration de l'aide de 15%
  • Mesure transfert : + 40 points dans la grille de sélection des projets

 

Les agriculteurs membres de GIEE peuvent également bénéficier de points supplémentaires à titre individuel pour des aides aux investissements en lien avec le projet GIEE.

Quelle diffusion des résultats ?

Les groupes labellisés doivent choisir un organisme de développement agricole à qui ils sont tenus de mettre à disposition leurs résultats et leurs retours d'expériences. La structure destinataire des données s'engage à alimenter le processus de capitalisation des résultats des GIEE coordonné par la Chambre régionale d'agriculture et l'APCA.

Télécharger le programme de travaux 2017 proposé par la CRA Centre-Val de Loire pour coordonner les actions de capitalisation GIEE


SITE NATIONAL GIEE

CONTACT

Anne BRUNET

Innovation-Recherche-Développement
PRDAR - FEADER - Ingénierie de projets

02 38 71 90 75

anne.brunet@remove-this.centre.chambagri.fr

LES GIEE EN REGION

Cher

Démarche de concertation autour de la réintroduction et la valorisation de la luzerne 

Semons dans le vivant : Mutualisation des expériences et compétences pour optimiser des systèmes de cultures sous couverts vivants 

Indre

Développer autonomie et économie entre grandes cultures et élevages de porcs

Indre-et-Loire

Comment préserver les sols pour maintenir ou améliorer la capacité de production et protéger l'environnement sur un bassin versant sensible à l'érosion

Opération Soleil : valoriser les pailles de tournesol en agro-matériaux pour diversifier les assolements en maintenant la performance économique et en développant le respect de l'environnement et l'économie locale

Par une approche collective, développer l'autonomie alimentaire des élevages en sud Touraine

ALTER’ÉNERGIESConstruire des systèmes en grandes cultures économes et autonomes

Réduire les achats de protéines par le développement de cultures en mélange avec légumineuses et protéagineux, associées à du maïs épi ensilé  en sud Touraine

Loir-et-Cher

Mise en place d'une filière de production et de commercialisation de noix à haute valeur ajoutée et respectueuse de l'environnement

En groupe, construire des systèmes de culture robustes en redynamisant la fertilité des sols

METHABRAYE, la méthanisation collective au service de l'élevage

Autonomie protéique en alimentation animale laitière pour l’amélioration des performances technico-économiques et une valorisation de tous les espaces du territoire

Entretiens agro-écologiques des sols viticoles de Touraine :couverts végétaux, biodiversité et travail du sol

Loiret

Essai intercultures implantées à la volée - GDA de Chatillon-Coligny

EN SAVOIR PLUS