Vous êtes ici : Accueil > Produire-innover > Productions végétales > Forêt > Loiret

Loiret

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La forêt à la Chambre d'agriculture du Loiret

La forêt du Loiret, près d'un quart du territoire

La forêt départementale représente une surface de 168 122 ha, soit un taux de boisement de 25 %.
La superficie boisée augmente depuis 1950 mais à un rythme ralenti ces dernières décennies (+ 2% entre 1987 et 2000).

Les régions forestières

Le taux de boisement est très hétérogène dans le Loiret. La forêt est surtout présente dans l'Orléanais et en Sologne.            

Une forêt majoritairement privée

La forêt privée représente 77 % de la surface boisée.C'est une forêt morcelée : 3 500 propriétés de plus de 4 ha couvrent ¾ de la surface privée (au total 129 458 ha). Néanmoins, sa gestion est suivie car 51 % de la forêt privée dispose d'un plan de gestion agréé, document obligatoire pour les forêts de plus de 25 ha d'un seul tenant.

La production et la récolte de bois  

La forêt produit chaque année environ 5 m3/ha de bois. Seuls 50 % sont récoltés en bois d'oeuvre (charpente, menuiserie, ébénisterie, tonnelerie), en bois d'industrie (panneaux de bois reconstitué) ou en bois énergie (bûches, plaquettes).

La majorité du bois est transformé en dehors de la région.

Le bois de chauffage

Un contrat de vente de bois de chauffage est un document qui lie l’acheteur et le vendeur. Celui-ci présente les droits et obligation de chaque partie. Etant signé par les deux parties, il a une valeur juridique en cas de litige. C’est pourquoi celui-ci doit être renseigné correctement. De plus, le propriétaire forestier est présumé employeur, donc responsable en cas d’accident. Le contrat de vente de bois de chauffage signé avec un particulier permet de transférer la responsabilité du vendeur à l’acheteur.

Télécharger le contrat de vente de bois

Le développement forestier au travers du GEDEF Loiret-Sologne

La chambre d'agriculture est le principal soutien au développement des connaissances et des techniques auprès des propriétaires forestiers. Depuis sa création, la CA45 a mis à disposition des groupements de développement comme les CETEF et les GDF des conseillers forestiers, interlocuteurs techniques des adhérents.