fileadmin/user_upload/Centre-Val-de-Loire/122_Inst-Centre-Val-de-Loire/_Interface/cvl_rss.png Flux RSS des actualités2890099fr_FRChambre d'agricullture du Centre Val de LoireTue, 05 Dec 2023 02:08:06 +0100Tue, 05 Dec 2023 02:08:06 +0100TYPO3 EXT:newsnews-135223Tue, 16 Jan 2024 17:02:00 +0100Prévoyez votre bonne dose d'azote avec Nitrates Moinshttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/prevoyez-votre-bonne-dose-dazote-avec-nitrates-moins-2/Vous cherchez à évaluer précisément les besoins en azote de la culture sur votre parcelle pour chasser les unités d'azote superflues. De plus, la Directive Nitrates vous impose un calcul de dose prévisionnel à la parcelle reposant sur une mesure de reliquat azoté en sortie d'hiver. Avec Nitrates Moins, sécurisez vos rendements et faites des économies d'engrais avec un calcul de dose précis, basé sur des références locales et validé chaque année grâce aux essais azote. Respectez la réglementation grâce à un conseil conforme, relu et validé par les conseillers de la Chambre.La campagne Nitrates Moins menée par la Chambre d’agriculture d’Eure-et-Loir débutera le 16 janvier 2024.
  • Du 16 au 18 janvier 2024 : ramassage dans les communes
  • Du 19 au 23 janvier 2024 : apportez les échantillons à Chartres, Dreux, Miermaigne, Châteaudun ou Cormainville

 

Les étapes : 

1- Remplir le bulletin d'inscription

Attention, pas d'envoi de bulletin d'inscription papier cette année, le formulaire d'inscription est disponible en cliquant ici.

Si vous ne souhaitez pas prélever vous-même, vous pouvez faire appel à un des 3 préleveurs opérant sur le département.

2- Récupérez vos kits de prélèvement au point de collecte de votre commune.

3- Prélevez vos échantillons

4- Retournez vos échantillons au point de collecte de votre commune

 

Vos échantillons sont analysés dans les meilleurs délais par le laboratoire de la Chambre d'agriculture du Loiret à Orléans, agréé par le Ministère de l’Agriculture.

 

TARIF

    Analyses de reliquat avec un conseil de fumure, envoyés 5 jours après le retour des analyses du laboratoire (sans prélèvement quad)

    • 40,50 € HT pour trois niveaux de 30 cm.
    • 27,00 € HT pour deux niveaux de 30 cm.
    • 5ème parcelle gratuite

     

    >> EN SAVOIR PLUS

     

    ]]>
    20242023Eure-et-LoirActualité CA A la Une
    news-136055Mon, 04 Dec 2023 16:02:02 +0100Travaux : passage à niveaux à l'est de Oinville Saint-Liphard https://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/fileadmin/user_upload/Centre-Val-de-Loire/122_Inst-Centre-Val-de-Loire/Votre_Chambre/CA28/Actualites_agenda/2023/28_arrete_PN_51.pdfLe passage à niveau sera fermé de 16h à 8h du 29 novembre 2023 au 1er mars 2024. Téléchargez l'Arrêté portant fermeture du PN 5120242023Eure-et-LoirActualité CA A la Unenews-100175Fri, 01 Dec 2023 14:29:00 +0100MEMO CULTURE 2023-2024https://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/memo-culture-2023-2024/Votre Mémo-Culture est disponible à la Chambre d’agriculture du Cher. Il vous est proposé pour enregistrer au quotidien toutes les interventions sur vos parcelles.

    Ce document répond aux préoccupations agronomiques et il satisfait aux exigences réglementaires les plus courantes demandées en zone vulnérable et par la conditionnalité.

    Vous pouvez commander l'édition 2023-2024, au prix de 12 € TTC, en vous adressant au service Environnement, par téléphone au 02.48.23.04.00, ou par mail : accueil@cher.chambagri.fr.

    Vous pouvez également télécharger  le bon de commande et nous le retourner par mail à semicha.zidani@remove-this.cher.chambagri.fr

    ]]>
    2023EnvironnementCherActualité CA A la Une
    news-119341Wed, 29 Nov 2023 16:50:00 +0100Influenza aviairehttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-7/29/11/2023

    Le niveau de risque concernant l'IAHP sur le territoire national est passé de négligeable à modéré par l'arrêté ministériel du 28 novembre 2023.

    Ce réhaussement de niveau est lié à une dégradation de la situation sanitaire dans plusieurs États membres de l'UE, à l'est au centre de l'Europe notamment.
    Les migrations battant leur plein, nous avons eu mise en évidence ce jeudi des premiers oiseaux sauvages (4 grues cendrées) confirmés IAHP positif en France, vers le lac de Madine (55), et étions en attente dans la journée des résultats pour d'autres oiseaux en Camargue.

    Cette décision entraîne la mise en œuvre de mesures de prévention et de biosécurité renforcées par les acteurs professionnels à compter du 29 novembre 2023, en particulier :
    •    La mise à l'abri pour toutes les volailles dans les zones à risque particulier (ZRP) = Sologne en Loir-et-Cher ;
    •    Le bâchage des véhicules transportant des palmipèdes ;
    •    Des restrictions concernant le transport et l'utilisation d'oiseaux appelants (chasse) ;
    •    Des restrictions concernant les rassemblements de volailles et d'oiseaux captifs.

     

     

    ]]>
    20242023Loir-et-CherActualité CA
    news-128117Wed, 29 Nov 2023 15:36:00 +0100[45] Grippe aviaire : élévation du niveau de risquehttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/45-grippe-aviaire-elevation-du-niveau-de-risque/Après plusieurs cas d’influenza aviaire hautement pathogène dans la faune sauvage en France métropolitaine et la multiplication des cas en Europe, le ministre en charge de l'agriculture a décidé de relever le niveau de risque sur l’ensemble du territoire national passant du niveau "négligeable" au niveau “modéré ” par arrêté du 24 novembre 2023 publié ce jour. A noter qu'un premier cas a été confirmé le 28 novembre 2023 dans un élevage de dindes dans le Morbihan.Les mesures de biosécurité renforcées concernent les communes en zone à risques particuliers (ZRP) - dites zones humides (Sologne).
    Pour le Loiret, ce sont 22 communes concernées (liste en pièce jointe) par les mesures suivantes :

    - mise à l’abri des volailles ;
    - bâchage des véhicules transportant des palmipèdes;
    - restriction concernant le transport et l'utilisation des gibiers à plume
    - restriction concernant les rassemblements de volailles et d'oiseaux captifs.

    Afin de limiter la propagation du virus, nous vous conseillons de respecter strictement les mesures de biosécurité.
     

     

    ]]>
    2023EleveurProductions animalesInfluenza aviaireLoiretActualité CA A la Une
    news-135914Wed, 29 Nov 2023 15:27:00 +0100Nouvelle identité visuelle pour Terres d’Eure-et-Loirhttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/nouvelle-identite-visuelle-pour-terres-deure-et-loir/ A l’occasion de ses 20 ans, la marque Terres d’Eure-et-Loir modernise son logoPlus lisible, plus coloré et plus moderne, le nouveau logo Terres d'Eure-et-Loir a été dévoilé lors d'une soirée anniversaire aux adhérents et partenaires de la marque, jeudi 23 novembre !]]>2023Eure-et-LoirActualité CA A la Unenews-135859Tue, 28 Nov 2023 12:15:00 +0100Colza 28 n°3https://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/eure-et-loirchambres-agriculturefr/nos-publications/messages-techniques/colza-28/Vigilance vis-à-vis des grosses altises Les adultes sont bien arrivés en Eure-et-Loir vers le 20-25 septembre.2023Eure-et-LoirActualité CA A la Unenews-135817Mon, 27 Nov 2023 14:56:00 +0100Nouveautés 2023 pour les distances de sécurité riverainshttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/nouveautes-2023-pour-les-distances-de-securite-riverains/A la suite de la tenue le 3 juillet 2023 du premier comité de suivi départemental de la charte d’engagement des utilisateurs de produits phytopharmaceutiques, une mise à jour de la charte a été effectuée durant l’été dernier.Celle-ci consiste essentiellement dans l’intégration des distances de sécurité incompressibles de 10 mètres.
    Rappel : pour appliquer la réduction des distances de sécurité de 5 mètres à 3 mètres pour les produits qui le permettent, vous devez notamment avoir avec vous un exemplaire papier ou numérique de la nouvelle charte.
    La liste officielle des produits concernés par des distances de sécurité de 10 mètres a été publiée en mars 2023, puis révisée en août.
    Concernant les produits soumis à des distances de sécurité incompressibles de 20 mètres, la liste a évolué en ce mois de novembre avec l’ajout des spécialités à base de métribuzine.

    Les services de la Chambre d’agriculture d’Eure-et-Loir mettent à disposition une page Internet dédiée aux distances de sécurité riverains où vous trouverez notamment :

    • la version 2023 de la charte d’engagements des utilisateurs agricoles de produits phytosanitaires ;
    • le bulletin collectif de prévenance préalable à destination des résidents et personnes présentes aux abords des parcelles ;
    • une note technique pour vous aider dans la mise en oeuvre des distances de sécurité ;
    • la liste des DSR de 10 mètres incompressibles ;
    • la liste des DSR de 20 mètres incompressibles.

    >> En savoir plus

    ]]>
    2023Eure-et-LoirActualité CA A la Une
    news-135830Mon, 27 Nov 2023 12:02:00 +0100Observations de la biodiversité sur la ZTHA de Miermaignehttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/observations-de-la-biodiversite-sur-la-ztha-de-miermaigne/Mise en place à l’automne 2019, la Zone tampon humide artificielle (ZTHA) de Miermaigne accueille désormais une biodiversité riche, faisant l’objet d’un suivi complet : pot Barber, suivis au filet, suivis floristiques et écoutes ornithologiques…Les suivis floristiques permettent notamment d’étudier l’évolution de deux mélanges fleuris spécialisés pour les milieux aquatiques implantés sur la ZTHA. Il reste 70 % des espèces du mélange Sedamix et 29 % des espèces du mélange Primula semés en 2019.
    De nombreuses espèces sauvages se sont également implantées sur la ZTHA.

    Les résultats du pot Barber ont permis de souligner qu’il n’y a pas de faune spécialisée au milieu aquatique. Beaucoup d’araignées y ont été piégées, deux espèces de carabes typiques des milieux agricoles et une espèce de criquets qui sont relativement rares en
    milieu agricole.

    Le protocole filet a permis d’observer de nombreux coléoptères, méligèthes, coccinelles, un coléoptère Agapanthia suturalis, rare en milieu agricole, des carabes plutôt typiques et d’autres plus rares. On peut souligner la présence de nombreuses punaises dont Aelia acuminata et Himacerus mirmicoide. Principalement phytophages, elles ne posent pas de problèmes en grandes cultures. De façon anecdotique, des espèces d’orthoptères et de nombreux papillons de jour tels que des hespéries et des piérides (papillons typiques des milieux agricoles) ont également été observés.
    Enfin, l’étude des oiseaux a permis d’observer particulièrement des espèces de milieux boisés et protégées en France telles que la buse variable, le grimpereau des jardins, la mésange charbonnière, la fauvette à tête noire, le rouge-gorge familier et le pinson
    des arbres.

    Les suivis floristiques et faunistiques se poursuivront en 2024 sur la ZTHA et seront étendus aux cultures avoisinantes afin d’évaluerl’impact entomologique de la ZTHA sur la culture.

    ]]>
    2023Eure-et-LoirActualité CA A la Une
    news-135824Mon, 27 Nov 2023 11:21:00 +0100Soyez dans les starting-blockshttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/soyez-dans-les-starting-blocks/ pour la nouvelle campagne avec MesParcellesLes Jeux olympiques sont synonymes d’excellence, de performance et de dépassement de soi.

    Avec MesParcelles, nous pensons que l’agriculture mérite la même passion pour l’excellence !

    • Plus simple : Les athlètes s’entraînent dur pour fluidifier leurs mouvements. Nous avons conçu une plateforme agricole simple pour vous permettre, vous aussi, d’atteindre vos objectifs sans tracas.
    • Plus performant : Les champions olympiques visent toujours l’or, tout comme vous avec MesParcelles. Enregistrez votre traçabilité pour être performant en toutes circonstances. Optimisez vos marges et soyez le champion de votre exploitation.
    • Plus connecté : Les athlètes restent connectés avec leurs entraîneurs et leur équipe. Restez connecté avec vos parcelles grâce à notre application mobile.

    Vous aussi soyez dans les starting-blocks pour la nouvelle campagne et essayez l’application MesParcelles pendant un mois, jusqu’au 31 janvier 2024, afin de vous préparer à être champion de la gestion agricole !

    En savoir plus sur www.mesparcelles.fr

    ]]>
    2023Eure-et-LoirActualité CA A la Une
    news-135810Mon, 27 Nov 2023 10:37:50 +0100Le Marché fermier de Noël est de retour !https://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-marche-fermier-de-noel-est-de-retour-1/Rendez-vous festif très attendu, le traditionnel Marché fermier de Noël de la Chambre d’agriculture aura lieu cette année le vendredi 22 décembre de 9 h à 16 hUne belle opportunité pour les consommateurs tourangeaux de venir s’approvisionner auprès des 33 producteurs, artisans et vignerons locaux.

    Volailles festives, foie gras de canard, pâtisseries de Noël, miel, poires tapées, bière artisanales, truffes, safran, vins de Touraine…

    Les spécialités de Touraine seront au rendez-vous pour vous permettre de composer vos repas de fêtes de l’entrée au dessert !

     

    Vous aurez également la possibilité de déjeuner sur place : en effet, un foodtruck proposant des fouées et des fouaces sera présent sur le marché !

     

    Pour toute question, contacter :
    Raphaël CASPI-TORRENT – raphael.caspitorrent@remove-this.cda37.fr - 06 23 37 83 75

     

    Pour passer vos commandes :

    Liste des exposants

     

     

    ]]>
    2023Manifestation grand publicEntreprise agricoleCollectivitéIndre-et-LoireActualité CA A la UneActualité CA
    news-135842Mon, 27 Nov 2023 08:15:00 +0100Enquête : facturation électroniquehttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/enquete-facturation-electronique/La Direction générale des finances publiques souhaite connaître l'état de préparation de votre entreprise et les axes d'accompagnement à développer dans le cadre de la mise en place de la réforme de la facturation électronique. Le 28 juillet dernier, il a été décidé de reporter l'entrée en vigueur du déploiement de la facturation électronique. Sous réserve de son adoption par le Parlement, le nouveau calendrier figure dans un amendement au projet de loi de finances pour 2024. Ce délai supplémentaire est une opportunité pour mieux accompagner les entreprises dans leur mise en conformité avec les attendus de la réforme.

    Aussi, pour mieux prendre en compte les préoccupations des entreprises, la DGFiP souhaite anticiper leurs besoins de façon à concevoir un dispositif d’assistance au démarrage performant et sécurisé pour les utilisateurs à la mesure des enjeux du projet.

    Dans ce cadre, la DGFiP vous propose une démarche participative afin de recenser et vérifier les besoins de vos adhérents au moyen d'une enquête qu'elle a conçue et qui contient 25 questions : niveau de connaissance de la réforme, souhaits et modalités d'accompagnement, modalités de gestion de l'entreprise, identité (nombre de salariés, secteur, région). Ce questionnaire est anonyme et le temps de réponse est éstimé à 7 minutes.

    Les résultats seront exploités par la DGFIP.

    Répondez à l'enquête d'ici le 15 décembre

    ]]>
    2023Eure-et-LoirActualité CA A la Une
    news-119876Thu, 23 Nov 2023 14:31:00 +0100MAEC 2023-2027 : Eléments de réponses à vos interrogationshttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/maec-2023-2027-elements-de-reponses-a-vos-interrogations/La Chambre d’agriculture du Cher vous accompagne dans le cadre du dispositif d’aide des Mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC).

    Trois territoires animés par la CA18 seront ouverts à la contractualisation de MAEC surfaciques en 2024 :

    • Pays-Fort
    • Sud du Cher
    • ZI Champagne-Berrichonne

     

    Des réunions d’information seront bientôt organisées pour vous présenter les cahiers des charges des MAEC proposées en 2024 sur ces territoires :

    • Jeudi 7 décembre à 14h, adresse : Salle des fêtes d’Orval, Avenue de Sully, 18200 Orval
    • Mardi 12 décembre à 14h, adresse : Mairie de Dampierre-en-Crot, Route de Concressault, 18260 Dampierre-en-Crot
    • Mercredi 13 décembre à 14h, adresse : Chambre d’Agriculture du Cher, 2701 route d’Orléans, 18230 Saint-Doulchard

     

    En attendant, retrouvez d’ores-et-déjà ci-dessous :

    • les fiches de souhaits 2024 de vos territoires, à nous retourner si vous êtes intéressé par une MAEC,
    • les critères de priorisation des demandes en 2024,
    • les notices/outils permettant de répondre à certaines de vos interrogations formulées en 2023.

     

    Pour télécharger ces fiches et obtenir plus d'informations, veuillez cliquer-ici.

     

    Les exploitations ayant déjà manifesté leur intérêt en 2022-2023 n’ont pas à retourner à nouveau une fiche de souhaits. Merci toutefois de nous tenir informés si vous ne souhaitez plus vous engager ou si vous souhaitez vous engager sur une autre mesure/un autre territoire que celle/celui demandé en 2023.

     

    Pour les autres exploitations, merci de nous adresser un mail ou courrier d’intérêt pour une MAEC, avec la fiche de souhaits dûment remplie à l'attention de Mme Bérénice SIMONNET : berenice.simonnet@remove-this.cher.chambagri.fr

     

    Fiches de souhaits : 

     

    Critères de priorisation des demandes : cliquez-ici

     

    Notices techniques/outils pour répondre à vos questions : 

    → vous pouvez réaliser le bilan IFT de votre exploitation sur la calculatrice du MASA disponible gratuitement à cette adresse : https://alim.agriculture.gouv.fr/ift/

     

    Les autres territoires ouverts à la contractualisation de MAEC surfaciques sur le département du Cher en 2024 sont :

    • la Sologne (structure animatrice : CA41 - Mme Coralie MERILLON),
    • les Pelouses sèches et zones humides de Champagne-Berrichonne en ZCS (structure animatrice : CEN - Mme Emmanuelle SPEH),
    • la Vallée de la Loire et de l’Allier (structure animatrice : CEN - Mme Florence DELAROCHE),
    • le PAEC régionale pour la MAEC « Monogastriques » (structure animatrice : Bio Centre)
       

    Pour plus d’informations sur ces territoires et les mesures proposées, merci de vous rapprocher des structures animatrices citées.

     

    ]]>
    2022CherActualité CA A la Une
    news-135600Wed, 22 Nov 2023 09:38:00 +0100ElvUp recrute un agent tout protocole polyvalenthttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/elvup-recrute-un-agent-tout-protocole-polyvalent/Elvup recrute un(e) Agent Tout Protocole polyvalent(e), sur le secteur d'Eure et Loir, en partenariat avec la Chambre d'agriculture d'Eure-et-Loir. Elvup, entreprise de conseil et de services, intervient auprès de 1500 clients éleveurs producteurs de lait et de viande.                                                                        

    Secteur : Courville-sur-Eure / Chateauneuf-en-Thymerais

    1 CDI temps complet – du lundi après-midi au samedi matin

    Missions principales :

    • Réaliser des pesées de lait bovins et caprins en salle de traite : matin ou soir
    • Réaliser des pesées de lait en robot de traite
    • Réaliser la logistique vers le siège (28) et le laboratoire (72)
    • Réaliser la saisie et la correction des résultats de pesées de lait
    • Réaliser les prélèvements pour des analyses génétiques sur les bovins
    • Assister les autres services d’ELVUP, le cas échéant.

    Compétences recherchées :

    • Relationnel clients (éleveurs)
    • Aisance contact avec les bovins et caprins
    • Autonomie, organisation
    • Dynamisme
    • Ponctualité

    Avantages :

    • Voiture de service
    • Tickets restaurant
    • Autonomie

    Profil attendu :

    • Débutant accepté | Sans expérience | BTS
    • Formation interne

    Rémunération :

    1 794.95 € brut/mois + prime variable

    Contact

    Elevup
    52 bd du 1er chasseurs
    BP 36
    61001 ALENCON Cedex
    0 214 220 100
    accueil@remove-this.elvup.fr

     

    ]]>
    2023Eure-et-LoirActualité CA A la Une
    news-135566Tue, 21 Nov 2023 15:49:00 +0100Ferme Expo : retour sur la mise à l’honneur du Loir-et-Cherhttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/ferme-expo-retour-sur-la-mise-a-lhonneur-du-loir-et-cher/Du 17 au 19 novembre 2023 s’est tenue la 17ème édition du salon Ferme Expo, le salon régional dédié à l’agriculture et à la gastronomie. Conviée par la Chambre d’agriculture d’Indre-et-Loire, la Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher a mis les petits plats dans les grands pour proposer un espace 100% Loir-et-Cher autour du slogan #fiers du Loir-et-Cher !Plusieurs animations organisées

    -    un marché de producteurs avec les agriculteurs membres du réseau Bienvenue à la Ferme : fromages de chèvre, gelée royale, plantes aromatiques, spécialités à base de noisette, vins, pâtes et autres gâteaux sucrés et salés ont ravis les papilles des visiteurs ! 
    -    une exposition mettant en valeur races et légumes locaux organisée par la SDA a permis aux visiteurs d’en apprendre plus sur les races percheronne ou encore solognote avec notamment la présence de plusieurs éleveurs tout au long du weekend
    -    des dégustations de produits emblématiques du Loir-et-Cher parmi lesquels l’igname et la fraise
    -    des initiations à l’œnologie avec notre partenaire, la FAV 41
    -    des jeux et des quiz avec de nombreux lots à gagner ont rythmé la vie du stand

    Convivialité et bonne humeur ont été au rendez-vous de ce weekend dédié à l’agriculture et à la gastronomie locale ! 

    Des éleveurs récompensés !

    Les sabots d’argent, le challenge binôme éleveur/conseiller, ont été remis le vendredi 17 novembre. Basé sur les performances technico-économiques des élevages bovin allaitant adhérent, ils récompensent les éleveurs en fonction de la race de l’animal. 9 critères sont ainsi pris en compte (nombre de vêlage, IVMAT, ISEVR, IVV, PAT 210j, % de veaux pointés, % de veaux pesés à 210j, taux de mortalité et productivité) et permettent de définir :
    -    le classement national avec le Sabot d’or
    -    le classement régional avec le Sabot d’argent
    -    le classement départemental avec le Sabot de bronze

    Félicitations à nos médaillés Sabots d’Argent issus du Loir-et-Cher :

    • Sabot d’argent Blonde d’Aquitaine 

    GAEC Cornet (41)
    Conseillère : Juliette BAILLON

    • Sabot d’argent Rouge des Prés

    EARL Jaffré & Fils (41)
    Conseillère : Juliette BAILLON

    Quelques résultats du Concours Prim'Holstein Ferme Expo 2023 

    Section GB : Génisses nées du 01/12/22 au 31/01/2023
    1er : Twilly du GAEC DES GENETS à Chauvigny-du-Perche 

    Section GD : Génisses née du 01/08/22 au 30/09/2022
    1er : Mancell Teoula du GAEC DE LA MANCELIERE à St Marc du Cor

    Section GE : Génisses nées avant le 01/08/2022
    1er : Tresley de l’EARL DES PROUSTIERES à Couëtron-au-Perche

    Championnat Génisse
    1er : Mancell Teoula du GAEC DE LA MANCELIERE à St Marc du Cor

    Section 1B : 1 LAC née entre le 01/03/21 et le 31/08/21
    2ème : Success de l’EARL DES PROUSTIERES à Couëtron-au-Perche

    Section 2A : 2 LAC nées apres le 01/07/2020
    1er : Mancell Ritz du GAEC DE LA MANCELIERE à St Marc du Cor
    2ème : Royal Red de l’EARL DES PROUSTIERES à Couëtron-au-Perche
    3ème : Mancell Replay du GAEC DE LA MANCELIERE à St Marc du Cor

    Section 2B : 2 LAC nées avant le01/07/2020
    2ème : Renouée du GAEC PIERRE BLANCHE à Souday
    3ème : Poésie d’ ERIC BIARD à Baillou

    Meilleure mamelle jeune
    1er : Mancell Replay du GAEC DE LA MANCELIERE à St Marc du Cor

    Réserve Jeune :
    1er : Mancell Ritz du GAEC DE LA MANCELIERE à St Marc du Cor
    2ème : Royal Red de l’EARL DES PROUSTIERES à Couëtron-au-Perche

    Section 5 : Vaches 5 lactations et plus
    1er : Jarlette du GAEC DE LA MANCELIERE à St Marc du Cor
    3ème : Mancell Link du GAEC DE LA MANCELIERE à St Marc du Cor

    Tous les résultats à ce lien 

    Nos partenaires : Conseil départemental de Loir-et-Cher, Agence d’attractivité de Loir-et-Cher, Château de Chambord, Cuisine en Loir-et-Cher, Société départementale d’agriculture, Agence de développement touristique, Bienvenue à la Ferme 
     

    ]]>
    2023Loir-et-CherActualité CA A la Une
    news-135298Wed, 15 Nov 2023 11:01:06 +0100MAEC 2024, la campagne redémarre sur l’ensemble du départementhttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/maec-2024-la-campagne-redemarre-sur-lensemble-du-departement/>>> En savoir plus]]>2023IndreActualité CA A la Unenews-135214Mon, 13 Nov 2023 15:52:11 +0100[45] Marché de producteurshttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/45-marche-de-producteurs/ 

     

     

     

     

     

    2 et 3 décembre
    De 10H à 17H

    NOUVEAU LIEU :
    CFA - 5 rue Charles Péguy
    à Orléans

    ]]>
    2023Circuit court et vente directeLoiretActualité CA A la Une
    news-128779Thu, 09 Nov 2023 14:31:00 +0100Indemnisation pour les exploitations spécialisées dans la production de cerise et/ou de noixhttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/indemnisation-pour-les-exploitations-specialisees-dans-la-production-de-cerise-etou-de-noix/Le Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire (MASA) a décidé de mettre en place un dispositif d’indemnisation exceptionnel pour les exploitations spécialisées dans la production de cerise et/ou de noix qui ont enregistré des pertes de récoltes importantes pour la campagne 2023 et dont la viabilité économique est menacée.

    La période de dépôt des demandes d’aide est fixée du 31 octobre 2023 au 20 novembre 2023 à 14 heures.

    La demande d’aide est dématérialisée en ligne sur la Plateforme d’Acquisition des Données de FranceAgriMer à l’adresse suivante : www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/CERISE-NOIX

    Cette aide cible les exploitations spécialisées en noix ou en cerise qui ont subi des pertes supérieures à 20% du chiffre d’affaires de l’atelier concerné, par rapport à un chiffre d’affaires de référence. Après application d’une franchise, ces pertes de chiffre d’affaires seront indemnisées à hauteur de 80 %.

    Les critères d’éligibilité sont :

    Les demandeurs à la mesure de soutien décrite dans cette décision doivent répondre à l’ensemble des critères suivants :

    a. être exploitant agricole à titre individuel et à titre principal, un groupement agricole d'exploitation en commun (GAEC), une exploitation agricole à responsabilité limitée (EARL),

    ou une autre personne morale exerçant une activité agricole en France métropolitaine;

    b. être immatriculé au répertoire SIRENE de l’INSEE par un numéro SIRET actif au moment du dépôt de la demande d’aide et au jour du paiement ;

    c. avoir une production de cerise ou de noix éligible dans les conditions décrites ci-dessous.

    Pour chacune des activités éligibles cerise et/ou noix :

     

    Cerises

    Noix

    Documents à joindre

    Spécialisation au moins égale à 25% : avoir un chiffre d’affaires (CA) de l’activité sur la période de référence supérieur ou égal à 25 % du CA total de l’exploitation sur la même période

    Taux de spécialisation (TSc) cerise= CA référence cerise/CA référence total de l’exploitation

    Taux de spécialisation (TSn) noix= CA référence noix/CA référence total de l’exploitation

    Une attestation comptable

    Perte de CA au moins égale à 20% : avoir subi des pertes de chiffre d’affaires de l’activité sur l’exercice indemnisé supérieures ou égales à 20% par rapport à la période de référence

    Perte de CA cerise= (CA référence cerise-CA indemnisé cerise)/CA référence cerise

    Perte de CA noix= (CA référence noix-CA indemnisé noix)/CA référence noix

    Une attestation comptable

    L’exercice indemnisé est l’exercice comptable clôturé qui inclut la campagne de commercialisation

    Pour l’activité cerise : la campagne de commercialisation de la récolte 2023.

    Pour l’activité noix : la campagne de commercialisation de la récolte 2022.

    NB : Si l’exercice comptable comprenant ces récoltes n’est pas clôturé, un CA prévisionnel pourra être pris en compte

    La période de référence, pour le cas général, correspond soit :

    OPTION 1

    La moyenne olympique des CA cerises sur les cinq années précédant la campagne de commercialisation de la dernière récolte, c’est-à-dire les CA couvrant les campagnes de commercialisation des récoltes de 2018 à 2022, en excluant la valeur la plus élevée et la valeur la plus basse, justifiée par une attestation comptable.

    La moyenne olympique des CA noix sur les cinq années précédant la campagne de commercialisation de la dernière récolte, c’est-à-dire les CA couvrant les campagnes de commercialisation des récoltes de 2017 à 2021 pour noix, en excluant la valeur la plus élevée et la valeur la plus basse, justifiée par une attestation comptable.

    Une attestation comptable

    La période de référence, pour le cas général, correspond soit :

    OPTION 2

    Les exploitants qui ne peuvent obtenir les données CA sur les cinq récoltes précisées dans l’option 1 devront obligatoirement choisir l’option 2 (voir également les cas particuliers).

    La moyenne des chiffres d’affaires de l’activité concernée (noix ou cerise) sur les exercices comptables clôturés incluant spécifiquement et uniquement la commercialisation des récoltes de 2019 et 2020

    NB : Dans le cas de reprise, fusion ou scission d’exploitation, l’historique comptable des exploitations précédentes peut être utilisé.

    Pour la période de référence, des cas particuliers sont néanmoins prévus.

     

    Une attestation comptable

     

    La demande d’aide est dématérialisée sur la Plateforme d’Acquisition de Données (PAD) 

    ACCÈS AU TELESERVICE (lien actif aux dates précisées ci-dessus): https://pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique/retrait-dispositif.xhtml?codeDispositif=CERISE_NOIX_2023

    L’accès au formulaire ne pourra se faire qu’à l’aide d’un SIRET valide (une seule demande par SIREN, avec le SIRET du siège de l’exploitation le cas échéant).

    Les pièces jointes :

    - l’attestation comptable cerise ou l’attestation comptable noix – version WORD & version EXCEL -

    - être complétée par le centre comptable* ;

    - être téléversée dans la demande d’aide :

    o sous format tableur ;

    o ET sous format PDF : datée cachetée et signée par le comptable.

    (* établie obligatoirement par : Expert-comptable, Association de Gestion et de Comptabilité ou Commissaire aux comptes)

     

    Pour télécharger les pièces jointes :

     

     

    ]]>
    2023CherActualité CA A la Une
    news-126906Tue, 31 Oct 2023 12:19:00 +0100La Chambre d'agriculture recrute un(e) chargé(e) de communication - CDD 6 moishttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-une-chargee-de-communication-cdd-6-mois/Devenez Chargé(e) de communication évènement. Poste en CDD de 6 mois, basé à ChartresVous recherchez un environnement de travail stimulant et à dimension humaine dans une ambiance collaborative ? Rejoignez la Chambre d’agriculture d’Eure-et-Loir, établissement public à caractère administratif de 70 collaborateurs(rices).

    LE POSTE

    La Chambre d’agriculture d’Eure-et-Loir est fortement engagée au service du développement à la production alimentaire locale et la vente en circuits courts. Elle est propriétaire de la marque « Terres d’Eure&Loir » et anime l’association de producteurs et de distributeurs du même nom qui fêtera ses 20 ans en 2024.
    A cette occasion la Chambre d’agriculture recrute un(e) chargé(e) de communication qui intègrera des équipes pluridisciplinaires :

    • Equipe communication
    • Equipe de conseillers à la diversification et à la commercialisation des produits alimentaires locaux.

    L’objectif est de renforcer les équipes d’organisation et d’animation d’une série d’évènements d’importance régionale et nationale.

    VOS MISSIONS

    > Communication évènementielle liée aux 20 ans de la marque Terres d’Eure&Loir

    • Février 2024 - Salon International de l’agriculture à Paris : Coordination et animation de l’espace collectif de vente, préparation de la journée départementale de promotion
    • Avril 2024 – Préparation et organisation d’un évènement grand public

    > Déploiement des plans de communication

    • Campagne 360 (identité, production, médiaplanning, KPI),
    • Promotion d’évènements
    • Relation presse
    • Community management (production de contenus, diffusion, animation des réseaux sociaux)

    > Animation de l’association de producteurs Terres d’Eure&Loir

    • Mobiliser les adhérents autour de l’évènement
    • Production d’outils et de supports d’information et d’animation (newsletter, site web, réseaux sociaux, mailing…)

     

    PROFIL et COMPETENCES

    Formation supérieure écoles de communication et/ou journalisme
    Nous apprécierons :

    • Votre dynamisme, aptitude pour le travail collaboratif et au reporting, esprit d’initiative et capacités relationnelles avec un sens aigu du contact avec un public varié (agriculteurs, producteurs, distributeurs, consommateurs, institutionnels…),
    • Votre esprit de synthèse et bonnes qualités rédactionnelles,
    • Votre bonne capacité d’organisation et la maitrise des logiciels et de la chaine graphique, Photoshop, Illustrator, édition CMS...
    • Permis B exigé.

    VOS CONDITIONS D'EMPLOI

    • Contrat à durée déterminée (CDD) de 6 mois
    • Poste basé à Chartres
    • Rémunération suivant l’expérience selon convention collective des Chambres d’agriculture

    Poste à pourvoir dès que possible.

    VOUS SOUHAITEZ POSTULER ?

    Adressez votre candidature avant le24 novembre 2023, à l’attention de M. le Directeur général de la Chambre d’agriculture d’Eure-et-Loir, en remplissant le formulaire en ligne ou en envoyant votre CV et lettre de motivation manuscrite par mail à :
    accueil@remove-this.eure-et-loir.chambagri.

     

    DÉCOUVRIR LES MÉTIERS DE LA CHAMBRE D'AGRICULTURE

    ]]>
    2023Eure-et-LoirActualité CA A la Une
    news-134744Thu, 26 Oct 2023 10:01:00 +0200Dégâts de la faune sauvage : une application pour les signalerhttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/degats-de-la-faune-sauvage-une-application-pour-les-signaler-18/Le réseau Chambres d’agriculture met à disposition des agriculteurs mais également de tout citoyen une application permettant de faciliter le signalement des dégâts de la faune sauvage sur son exploitation agricole.Cet outil téléchargeable n’a pas valeur de déclaration mais comporte de très nombreux avantages.
    Les dégâts de la faune sauvage sur les cultures et les élevages sont loin d’être anodins et impactent chaque année les exploitations agricoles.
    Selon les derniers chiffres collectés en 2019 :
    • 20 millions d’euros estimés pour les dégâts de corvidés ;
    • 20 millions d’euros pour les dégâts de cervidés ;
    • 30 millions d’euros du fait de la prédation du loup…

    Et tant d’autres dégâts sur lesquels aucun chiffrage n’a jamais été effectué.

    Une application digitale développée par les Chambres d’agriculture.

    Développée à l’origine par la Chambre d’agriculture de Haute-Vienne, cette application disponible depuis le mois de novembre sur les principales plateformes de téléchargement IOS et Android, permet de géo-localiser facilement le lieu où se sont constatés
    les dégâts. Les photos pourront être transmises très facilement. Ces divers signalements permettront également d’enrichir une base de données scientifique relative à la pression de la faune sauvage sur les cultures et les élevages et serviront de base aux
    différentes mesures à mettre en place pour en minimiser l’impact.
    Instituts de recherche, fédérations départementales de Chasse et directions départementales des territoires considèrent ainsi cette démarche comme une avancée. Les données récoltées au niveau départemental seront centralisées par la suite au niveau national à Chambres d’agriculture France qui établira une jonction avec les différents Instituts de recherches et ministères concernés.
    Un simulateur intégré permettra également de simuler le montant des indemnités en cas de déclaration.
    Attention dans le cas de dégâts occasionnés par le grand gibiers (sangliers, cerfs, chevreuils..) ou par les prédateurs (loup, ours, lynx) : la demande d’indemnisation doit se faire avec la fédération des chasseurs ou les pouvoirs publics

    ]]>
    2023Eure-et-LoirActualité CA A la Une
    news-134448Tue, 24 Oct 2023 09:37:00 +0200Biodiversité : Groupe technique « bordures de champs »https://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/biodiversite-groupe-technique-bordures-de-champs/Les partenaires Agrifaune, la FNSEA Centre-Val de Loire, les chambres d'agricultures et les fédérations des chasseurs se sont réunis le 12 septembre à l'office française de la biodiversité d'Orléans afin d'échanger et de travailler sur la thématique des bords de champs. L'objectif de la journée était pour d’être en capacité d'identifier une typologie de bordure de champ sur le terrain et d’identifier les enjeux agroécologiques de celles-ci (la flore, les insectes, la faune en relation avec les enjeux agronomiques et écologiques).Les bordures de champs, quels enjeux sur mon exploitation ? 


    Les bordures extérieures de champs sont souvent considérées comme sources d’adventices à problèmes pour la culture. Pourtant, lorsqu’elles sont en bon état agro- écologique, elles constituent des refuges favorables à la biodiversité des plaines. Une gestion adaptée est essentielle pour maintenir leur fonctionnement agro- écologique. De plus, elles permettent de limiter le risque d’érosion, de limiter le transfert de produits phytosanitaires et d’abriter les auxiliaires des cultures. 


    En semant un mélange spécifique pérenne, on réduit le risque de colonisation des adventices dans la parcelle. Un mélange spécifique agrifaune adapté au contexte du département a été développé en concertation avec tous les partenaires du programme Agrifaune. 


    La gestion des bordures de champ de votre exploitation apporte de nombreux avantages :
    •    Elles hébergent la flore sauvage, 
    •    Elles alimentent et logent les pollinisateurs domestiques et sauvages, 
    •    Elles deviennent une zone de refuge pour la petite faune, 
    •    C’est un élément semi- naturel stable dans la plaine agricole

    Enfin gérer vos bordures de champ permet de faire des économies d’entretien sur le long terme.

    Vous souhaitez découvrir le mélange ? ou faire un diagnostic des bordures de champ de votre exploitation ?  Rapprochez-vous de votre FNSEA, Chambre d’agriculture ou fédération des chasseurs !
     

    ]]>
    2023Loir-et-CherActualité CA
    news-134445Tue, 24 Oct 2023 09:18:00 +0200Énergies & Climat, Décarbonation et adaptation au changement climatique https://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/energies-climat-decarbonation-et-adaptation-au-changement-climatique/Dans le cadre de l’élaboration de l’Agenda 41 Agri 2030, le conseil départemental et la Chambre d’agriculture ont organisé une conférence « Énergies & Climat, Décarbonation et adaptation au changement climatique », le vendredi 20 octobre 2023 avec les interventions du cabinet Carbone4 et de la Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher.Constat et climat passé 

    Clément Ory du cabinet Carbone 4 est intervenu pour présenter les enjeux et solutions de l’agriculture dans la lutte contre le changement climatique. Il a notamment rappelé que le climat a énormément évolué en 30 ans en France, le climat actuel du Mans étant par exemple celui de Bordeaux il y a 30 ans. 

    Christophe Beaujouan, Conseiller à la Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher a précisé le propos en se penchant sur le climat passé. Les températures moyennes annuelles sont en augmentation. A titre d’exemple, la ville de Romorantin, dans le sud du département, a connu une hausse de 0,33°C tous les 10 ans, passant de 10,4°C sur la période 1961 – 1990, à 11,5°C sur la période 1991 – 2020. De la même manière, le nombre de jours ou la température maximale journalière est supérieure ou égale à 25°C a fortement augmenté. 

    Le cumul annuel de pluie reste quant à lui constant depuis 60 ans. Cependant, cette donnée est à nuancer par l’évapotranspiration potentielle pour laquelle on note une hausse de 26mm tous les ans. Concrètement, il pleut autant, mais l’eau s’évapore davantage, un phénomène expliqué entre autres par la hausse des températures. 

    Ces changements, notamment l’élévation des températures et la modification du climat affecte et affectera les pratiques agricoles ainsi que l’installation de nouveaux agriculteurs. Il faut notamment s’attendre à une augmentation de la fréquence et de l’intensité des événements climatiques extrêmes, ainsi qu’à l’accumulation de différents aléas sur des périodes courtes. 

    Des impacts se font déjà ressentir sur l’agriculture loir-et-chérienne avec par exemple une avancée moyenne de 15 jours de la date des vendanges en 50 ans. Les rendements de blé quant à eux stagnent, un phénomène expliqué par le stress thermique et hydrique auquel sont soumises les cultures. On remarque également une augmentation de la sensibilité des forêts aux incendies. 

     

    Et l’avenir ?

    Quel climat pour demain à Blois ? Deux scénarios se dessinent, un scénario du « laisser-faire » qui aboutira à une hausse des températures de 2,6°C en moyenne, ou un scénario dit « intermédiaire » avec une augmentation de 0,9°C. La machine est en route et la hausse des températures n’est plus évitable. Le nombre de jours « chauds » sera en forte augmentation, passant de 55 jours actuellement à 96 jours dans le cas du scénario « laisser-faire » ou 71 jours pour le scénario « intermédiaire ». Les précipitations quant à elles resteront stables. 

     

    Diminuer et stocker du carbone

    De la fourche à la fourchette, l’alimentation est responsable d’environ 1 tiers des émissions mondiales de CO2. Cependant, l’agriculture a la particularité d’émettre majoritairement des gaz à effet de serre autre que le CO2 comme le méthane et le protoxyde d’azote. 

    L’agriculture a bien entendu un impact sur la production de carbone, mais peut également être une solution de stockage.  A l’échelle française, les séquestrations restent aujourd’hui très faibles par rapport aux émissions. Mais il existe plusieurs familles de leviers qui peuvent être activés pour atteindre une baisse de 46% des émissions dans l’agriculture et augmenter le stockage carbone des sols d’ici 2050 :
    -    Une meilleure maîtrise du cycle de l’azote
    -    Un développement des filières végétales
    -    Le déploiement de pratiques agroécologiques
    -    Une meilleure gestion des troupeaux et de leur alimentation
    -    Une plus grande efficacité énergétique dans les exploitations
    -    La production d’énergie bas carbone

    Ces diverses interventions ont permis de mettre en lumière les différentes actions à portée des agriculteurs pour faire face au dérèglement climatique et au développement d’énergies dites « agricoles ». 
     

     

    ]]>
    2023Loir-et-CherActualité CA A la Une
    news-134423Mon, 23 Oct 2023 16:25:43 +0200Catalogue des formations 2023-2024https://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/piloter-son-exploitation/se-former/agriculteur-salarie-se-former-en-continu/eure-et-loir-nos-formations/Le catalogue des formations 2023-2024 vient de paraitre.2023Eure-et-LoirActualité CA A la Unenews-134205Wed, 18 Oct 2023 12:05:00 +0200[45] La Chambre d'agriculture est aussi un Centre de formationhttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/45-la-chambre-dagriculture-est-aussi-un-centre-de-formation/Prenez le temps d'investir dans vos compétences et formez-vous avec la Chambre d'agriculture.Le Centre de formation de la Chambre d'agriculture vous propose dans son catalogue 2023-2024 plus de 60 formations sur des thématiques variées : productions végétales, ressource en eau, élevage, bien-être animal, énergies renouvelables, changement climatique, réglemenatation-certification, agriculture biologique, circuits courts, gestion-stratégie d'entreprise et ressources humaines.
    Des financements très généreux

    En tant que chef d'entreprise, vous contribuez au fonds Vivea. A ce titres, vous disposez d'un plafond de 3 000 € de prise en charge par an pour vous former. Profitez-en !

    Vous êtes un chef d’entreprise au régime du bénéfice réel et avec moins de 10 salariés, bénéficiez d’un crédit d’impôt de 161,28 € par journée de 7 h de formation.
    Alors n’hésitez pas, formez-vous !

     
    Découvrez les prochaines sessions à venir et l'ensemble de nos formations :
    www.agri-territoires-loiret.fr

    ]]>
    2023Entreprise agricoleFormation - EmploiLoiretActualité CA A la UneActualité CA
    news-134090Tue, 17 Oct 2023 12:06:00 +0200Votre catalogue Formations 2023/2024 est disponible ! https://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/votre-catalogue-formations-20232024-est-disponible/Issues de remontées-terrain, animées par nos conseillers ou des intervenants experts, nos formations couvrent de larges domaines d’action pour vous accompagner sur vos exploitations : stratégie d’entreprise, élevage, viticulture, grandes cultures, communication, circuits courts, ressources humaines, énergies renouvelables et encore bien d’autres.Lien ver le catalogue

    Lien vers le dossier Formations de la Chambre d'agriculture de Loir-et-Cher

     

    Modifications de réglementations, changement climatique, évolutions de nos métiers… Force est de constater que l’actualité agricole reste riche et chargée en cette année 2023. 

    Il est donc essentiel que nous, agriculteurs, restions à jour des dernières avancées en termes de techniques agricoles et de pratiques durables. C’est dans ce cadre que la formation est un investissement précieux pour tous les acteurs de la filière. 

    En effet, la formation est un outil important, qu’il ne nous faut pas négliger, puisqu’elle nous apporte des connaissances tout en fédérant des collectifs. Les échanges provoqués par ces rencontres sont des incubateurs de réflexions et de solutions pour améliorer nos pratiques. 

    Ce nouveau catalogue formations a été construit avec les différentes équipes pour vous proposer des stages essentiels dans la gestion de vos entreprises agricoles, qu’il s’agisse de thématiques agronomiques, de bien-être animal, de diversification, d’appropriation du numérique ou encore de gestion d’entreprise globale. 

    Puisque les évolutions sont rapides, nos équipes se tiennent à votre disposition pour enrichir cette offre selon vos besoins, pour un panel encore plus large et adapté à chacun d’entre vous.

    La Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher se tient à vos côtés, pour que tous les exploitants continuent à produire, dans des conditions viables et vivables.

    Arnaud BESSÉ
    Président de la Chambre 
    d'agriculture de Loir-et-Cher

    ]]>
    2023Loir-et-CherActualité CA A la Une
    news-134047Tue, 17 Oct 2023 08:15:46 +0200Vendanges 2023 : un bilan plutôt positif https://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/vendanges-2023-un-bilan-plutot-positif/Les vendanges 2023 ont pris fin pour une grande partie des vignerons aux alentours du 15 octobre. Malgré les problèmes de maladies rencontrés au printemps, le bilan est plutôt positif, avec des rendements très importants. Les qualités sont cependant diverses et variées pour plusieurs raisons. La première d’entre elles est l’apparition d’orages localisés qui ont dégradé la qualité de certains raisins. De plus, les vendanges s’étant étalées sur près de 4 semaines, la qualité est différente entre le début et la fin des récoltes. Les températures élevées et l’ensoleillement des dernières semaines ont permis de récolter des raisins bien mûrs. La quantité élevée de jus rentré en cave permettra donc de trier la récolte et de ne garder que le meilleur pour une production de qualité. 

    Qu’en est-il des caractéristiques de la production 2023 ? Le millésime 2023 se révèle moins mûr que 2022, principalement au niveau des Sauvignons. Ces derniers sont plutôt thiolés, pour une production plus ligérienne et traditionnelle mais sans acidité, grâce au soleil de septembre. Bonne surprise de l’année, les rouges sont quant à eux bien mûrs ! Les gamay ont notamment très bien mûris avec parfois jusqu’à 15,5% de potentiel alcool et les cabernet révèlent de délicieuses notes de cerise, cassis et fraise. 

    Les vendanges se terminant les caves bien pleines, il est temps pour vignerons et œnologues de prendre un peu de repos. Malgré des investissements en matériel, les problématiques de recrutement de personnel restent marquées et nos viticulteurs n’ont pas compté leurs heures pendant ces 4 semaines de vendanges, travaillant régulièrement la nuit pour éviter la chaleur du jour. 

    Bravo à nos vignerons et leurs salariés pour cette belle récolte et leur bonne gestion technique de début des vendanges ! 

    ]]>
    2023Loir-et-CherActualité CA A la Une
    news-134751Mon, 16 Oct 2023 11:59:00 +0200« La France est championne du monde des démarches de certification »https://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-france-est-championne-du-monde-des-demarches-de-certification/INTERVIEW : Julien Frayssignes, enseignant chercheur à l’École d’ingénieurs de Purpan et membre fondateur de la chaire In’Faaqt*, est intervenu aux dernières Universités du soir organisées le 2 octobre pour faire un point de contexte sur les labels et la certification en France. Retour sur son intervention.Pourquoi les labels se sont-ils multipliés ces dernières années ?
    Julien Frayssignes : Nous sommes dans un contexte de transition alimentaire et agricole.
    Ces transitions sont progressives et donc complexes. Il existe une infinité de chemins qui peuvent aller vers davantage de transitions.
    On les retrouve donc à plusieurs niveaux : dans les nouvelles attentes des consommateurs, dans les évolutions législatives en France et à l’international et au niveau des exploitations agricoles.
    Les grandes tendances de la transition alimentaire portent sur la qualité (bio, local, sans sucre ajouté, sans additifs, sans pesticides, sources alternatives de protéines, etc.) et la quantité (moins de nourriture, de viande, de déchets). La transition agroécologique
    concerne, quant à elle, les pratiques agronomiques (comme la diversification des cultures, l’allongement des rotations, l’implantation d’infrastructures économiques, etc.) et les pratiques de commercialisation des produits plus directes (marchés locaux, circuits
    courts, drives fermiers, etc.).
    La transition se déroule également sur toute la filière (consommateurs, distributeurs, transformateurs, producteurs) selon des principes qui se renforcent sur la recherche de traçabilité et de transparence, la certification par un tiers, la performance agronomique,
    mais aussi avec une obligation de moyens et de résultats.
    Donc l'idée d’un large mouvement de fond qui touche toutes les composantes du monde agricole.

    La diversité des labels est donc une conséquence des transitions en cours ?

    Tout à fait. La France est en quelque sorte championne du monde des démarches de certification ! Il en existe beaucoup, des publiques, des privées, avec des promesses très différentes. Dans la chaire In’Faaqt*, nous avons étudié l’évolution du nombre d’adhérents engagés dans les différentes certifications qui s’inscrivent dans les transitions. Ils montent tous en puissance, en particulier depuis ces dix dernières années.
    Notamment avec l’apparition de nouvelles démarches de certification (dont la HVE) qui ont des principes similaires aux anciennes comme l’adhésion libre et le respect d’un cahier des charges contrôlé par un organisme indépendant, mais qui portent en général davantage sur des produits du quotidien en milieu de gamme et sont plus imprégnées par des logiques de progrès et d’amélioration continue. Elles modifient donc leur référentiel régulièrement en conséquence.
    Ces démarches, portées le plus souvent majoritairement par les transformateurs, se concentrent plus sur les pratiques que sur la qualité avec un aspect plus global qu’avant (social, environnemental, économique) et peuvent avoir un positionnement sur un critère
    bien particulier (comme le label Zéro résidu de pesticides).

    Quelles perceptions ont les consommateurs et les distributeurs de ces certifications ?

    Il est très compliqué pour les consommateurs de s’y retrouver dans la jungle des labels mais ils font quand même confiance aux démarches. Celles qui incitent le plus à l’achat pour le moment sont celles qui sont plutôt anciennes et publiques, comme l’AOP, le bio,
    le Label rouge. Le Nutri-score est un label plutôt jeune mais qui tire bien son épingle du jeu en étant bien reconnu pour son positionnement sur la santé.

    Vers quoi les exploitations agricoles doivent-elles tendre ?

    Ce que l’on constate aujourd’hui, c’est une stratégie qui vise à jouer sur plusieurs tableaux. On observe que les entreprises vont aller par exemple vers des démarches publiques quand elles le peuvent et ajouteront également la HVE et un label privé comme Zéro résidu de pesticides, Demain la Terre ou Bleu-blanc-coeur en fonction de leur production. Mais le cumul de différentes démarches semble être privilégié dans la mesure où aucun label unique et universel ne semble promettre tout ce dont on a besoin pour exister sur le marché même si en termes d’audit et de certification, ça rend les choses plus compliquées.

    *Première chaire d’enseignement et de recherche dédiée aux démarches de qualification en agriculture.


     

    ]]>
    2023Eure-et-LoirActualité CA A la Une
    news-133952Fri, 13 Oct 2023 12:05:06 +0200Le catalogue formation 2023-2024 de la Chambre d’agriculture 37 est sorti !https://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-catalogue-formation-2023-2024-de-la-chambre-dagriculture-37-est-sorti/Venez découvrir notre offre de formation qui concerne tous les domaines de productions destinées à vous exploitants, porteurs de projets et salariés agricoles.De nombreuses thématiques vous sont ainsi proposées !
    Vous êtes un chef d’entreprise au régime du bénéfice réel et avec moins de 10 salariés, bénéficiez d’un crédit d’impôt de 161,28 € par journée de 7 h de formation.
    Alors n’hésitez pas, formez-vous !

     
    Découvrez les prochaines sessions à venir et l'ensemble de nos formations sur le catalogue formation ! C’est parti !

     

    ]]>
    Manifestation grand publicEntreprise agricoleCollectivitéIndre-et-LoireActualité CA A la UneActualité CA
    news-133935Fri, 13 Oct 2023 10:06:04 +0200Lutte contre le dépérissement du vignoblehttps://centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/fileadmin/user_upload/Centre-Val-de-Loire/122_Inst-Centre-Val-de-Loire/Votre_Chambre/CA37/Actualites_agenda/2023/37_PNDV_Amboise_2023_Affiche_et_programme.pdfComment limiter l'impact du changement climatique sur les dépérissements ? Le 28 novembre à Amboise, sur inscription. Découvrez le programme de la journée.Entreprise agricoleIndre-et-LoireActualité CA A la UneActualité CA