Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Un nouveau CAP pour la filière Bovins lait

Le 14 décembre dernier, la filière a présenté son projet de nouveau CAP 3ème génération devant le Conseil régional Centre Val de Loire, lors du COPIL présidé par Tania André. Le programme a été bien accueilli. Il sera définitivement validé et approuvé lors du passage en CPR de février.

Dans un contexte  sociétal et environnemental en pleine mutation, la filière a défini trois enjeux pour les 4 ans à venir (2019 / 2023) :

  • Des systèmes adaptables aux changements : marchés, sociétaux et environnementaux

La filière doit s’adapter aux mutations auxquelles elle est confrontée. Les premières réponses se font aussi bien au niveau des entreprises qui développent de nouveaux cahiers des charges (bio, sans OGM, pâturage,…) qu’au niveau des éleveurs qui s’approprient ces thématiques (diagnostic bas carbone, maitrise de la qualité du lait, autonomie fourragère).

  • Des entreprises rentables et intégrées dans une démarche agroécologique

La filière doit conforter la rentabilité de ses exploitations grâce à des accompagnements techniques efficaces permettant de donner des éléments prospectifs sur l’évolution du système en lien avec la transition agro-écologique ou encore via des investissements sur les exploitations.

  • Une filière et un environnement attractif

De manière globale, la filière doit arriver à rendre ses métiers attractifs, communiquer positivement pour attirer les jeunes ou les salariés de la région et hors région. Pour cela il est indispensable de maintenir un maillage territorial des services pour les éleveurs (concessionnaires machines à taire, véto, laiteries…).

Ces 3 enjeux sont déclinés en 5 axes stratégiques, soit :

Axe A : Maintenir le renouvellement des générations

Axe B : Main d’œuvre et organisation du travail

Axe C : Performance des entreprises et des exploitations

Axe D : Développer des démarches de création de valeur ajoutée pour les entreprises et les exploitations

Axe E : Améliorer l’attractivité de l’élevage laitier via une communication positive