Vous êtes ici : Accueil > Chambre régionale d'agriculture Centre-Val de Loire > Les actualités de la Chambre régionale d'agriculture Centre-Val de Loire > Prélèvements sur l’Axe Loire-Allier : rencontre technique avec les services de la DREAL

Prélèvements sur l’Axe Loire-Allier : rencontre technique avec les services de la DREAL

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La DREAL a réuni les représentants agricoles des départements de l’Axe Loire-Allier pour envisager la mise en place d’une gestion coordonnée des prélèvements agricoles, en application du SDAGE Loire Bretagne.

La Commission Agricole Loire Bretagne s’est opposée depuis l’origine à l’application stricte, unilatérale de cette mesure, sans concertation préalable. Une délégation d’élus des départements de l’Axe Loire-Allier (Chambres d’agriculture et associations d’irrigants) avait souhaité rencontrer le Préfet de bassin Loire Bretagne pour débattre de la situation à l’étiage sur l’axe et des modalités de mise en œuvre de la mesure. Après plusieurs rencontres en 2018, la constitution d’un groupe de travail a été acté, piloté par la DREAL avec les administrations, EPL, Agence de l'eau Loire Bretagne et profession agricole.

La profession agricole ne partage pas le diagnostic formulé par la DREAL sur la situation réelle à l’étiage de l’axe Loire-Allier au regard de la gestion des deux barrages (Naussac et Villerest). Cependant la connaissance des prélèvements constitue un axe incontournable du travail à conduire dans les années à venir pour définir les modalités d’une gestion coordonnée des prélèvements telle que le prévoit la disposition 7B-5 du SDAGE Loire Bretagne.

La réunion technique du 13 février dernier a permis d’avancer sur la définition des masses d’eau qui seraient concernées par l’inventaire des prélèvements à mener et sur les modalités pratiques. Les chambres d’agriculture, accompagnées des organismes d’irrigation et associations d’irrigants, prévoient dès 2019 de lancer un observatoire des prélèvements, pour les irrigants qui prélèvent dans la Loire ou l’Allier et/ou dans les nappes d’accompagnement. Un point d’étape avec tous les partenaires est prévu en fin d’année.