Vous êtes ici : Accueil > Chambre régionale d'agriculture Centre-Val de Loire > Les actualités de la Chambre régionale d'agriculture Centre-Val de Loire > Le nouveau CAP Filière Semences et Plants officiellement signé

Le nouveau CAP Filière Semences et Plants officiellement signé

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le Conseil régional Centre-Val de Loire, la FNAMS et la Chambre régionale d’agriculture Centre-Val de Loire ont officialisé, le vendredi 18 octobre, le lancement du projet CAP Filière Semences et Plants « 3ème génération ».

Une mobilisation régionale pour un projet commun gagnant !

Depuis 9 ans maintenant, le CAP Filière Semences et Plants est un véritable succès pour la région. En effet, ce projet qui a mobilisé 28 partenaires depuis son lancement a pour but d’aider à la pérennisation et à la sécurisation de la production de semences et plants. Cette aide est d’autant plus importante aux yeux des acteurs de la filière que la région Centre-Val de Loire représente 12,2% des surfaces de multiplication nationale, comprend 2 040 agriculteurs-multiplicateurs et se positionne, grâce à ses 44 525 hectares, comme la 3ème région française en termes de surfaces de production.

Ainsi, sur les quatre dernières années, ce ne sont pas moins de 183 000 € de financements régionaux pour soutenir l’expérimentation qui ont été alloués pour ce projet. L’accompagnement des investissements matériels des agriculteurs et des entreprises semencières ayant représenté, quant à lui, près de 450 000 €. Un bilan très positif qui a incité les professionnels à bâtir un troisième programme collectif avec l’appui du Conseil Régional.

Un nouveau programme d’actions pour 2019 - 2023

Dans la continuité des deux premiers projets, le CAP Filière Semences et Plants 2019 – 2023, va mobiliser 17 partenaires et disposer de 762 870 € accordés par le Conseil régional Centre – Val de Loire et 255 760 € par l’Union Européenne. Les Chambres d’agriculture, la FNAMS, le Comité Centre et Sud et le GNIS sont particulièrement impliqués dans l’animation de ce projet fédérateur. Quatre axes ont été définis pour faire face aux priorités environnementales et économiques de l’agriculture française et régionale :

  • Faire évoluer les pratiques de l’expérimentation, la recherche et l’innovation pour accélérer la transition agro-écologique : la réponse aux nouvelles attentes sociétales, la disparition des solutions de protection des cultures, la demande forte de semences biologiques et le développement des nouvelles technologies renforce le besoin d’une expérimentation forte et d’un transfert important des nouvelles techniques vers les acteurs.
  • Renouveler et développer les réseaux de multiplicateurs pour maintenir les productions de semences et plants en région Centre – Val de Loire : les surfaces de multiplication et le nombre d’agriculteurs multiplicateurs a augmenté ces dernières années. Ce nouveau réseau est à accompagner et à fidéliser pour maintenir les productions de semences et plants dans la région.
  • Anticiper le changement climatique pour s’adapter, l’atténuer pour durer : le climat évolue, et avec lui l’augmentation des épisodes météorologiques extrêmes. Quels sont les impacts de ces changements pour la filière ? Comment adapter les systèmes de culture pour y faire face ? Les possibilités d’irrigation conditionnant la présence d’un grand nombre de cultures de semence et plants, il est vital de gérer la ressource en eau au plus près des besoins de chaque culture.
  • Développer des cultures de service par et pour la filière semences et plants : Les cultures de service (jachères fleuries, plantes mellifères…) se sont récemment développées de manière importante. La filière s’organise pour répondre à ces nouveaux besoins et en faire un atout pour son développement.
En savoir plus