Vous êtes ici : Accueil > Chambre régionale d'agriculture Centre-Val de Loire > Les actualités de la Chambre régionale d'agriculture Centre-Val de Loire > Jachères mellifères et productions de semences : un binôme gagnant

Jachères mellifères et productions de semences : un binôme gagnant

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Credit photo : FNAMS/Hommes&Territoires

Dans le cadre des CAP Filières Semences&Plants et Apiculture, une étude régionale sur la mise au point d’un mélange pour jachère mellifère pluriannuelle « compatible » avec les cultures porte-graines est mise en place depuis 2016. Piloté par la Fédération Nationale des Agriculteurs Multiplicateurs de Semences (FNAMS), ce travail est mené en partenariat avec l’association Hommes et Territoires, la Chambre régionale d’agriculture, les Chambres départementales du 41 et du 45, la Fédération Régionale des Chasseurs, l’ONCFS, l’ADAPIC (association de développement apicole), l’établissement semencier Jouffray-Drillaud.

L’objectif est de concevoir un mélange de jachère mellifère pluriannuel adapté aux zones de production de semences potagères. Ce couvert vise à favoriser les pollinisateurs (domestiques et sauvages), sans perturber le rendement des cultures potagères. Les intérêts pour la faune et le coût abordable sont également des critères recherchés.

Le couvert testé était composé de différentes espèces, semées en bandes, à proximité de parcelles de carottes porte-graines : achillée millefeuille, bourrache, grande marguerite, luzerne, trèfle incarnat, trèfle blanc, sarrasin, sainfoin, souci. En 1ère année d’expérimentation, le mélange est apparu adapté pour apporter de la ressource aux insectes pollinisateurs de juin à octobre et abriter et nourrir la faune sauvage. En deuxième année, il s’est diversifié. L’expression des espèces vivaces et le resemis des espèces annuelles ont été variables selon les sites et les types de sols. Le mélange est resté suffisamment diversifié et intéressant pour la faune et les insectes pollinisateurs mais les conditions climatiques de 2018 ont impacté la durée de la floraison du couvert (qui a eu lieu de mai à juillet).

La pollinisation des cultures de carottes voisines et l’analyse des trappes à pollen par l’ADAPIC ont montré que ce mélange possède une attractivité modérée vis-à-vis des abeilles domestiques et ne les détourne pas de la carotte porte-graine. A l’issue de ces deux années, les partenaires du projet poursuivent l’expérimentation et font évoluer la composition du mélange afin d’améliorer son implantation (modalités de broyage hivernal en étude pour améliorer le recouvrement) et son intérêt pour les syrphes (auxiliaires des cultures et insectes pollinisateurs important pour la carotte porte-graine). Ce nouveau mélange est semé cette année sur 6 sites dans les départements du 45, 41 et 28.

Une journée de présentation du mélange « semences » est prévue cet été en Eure-et-Loir.

Pour plus d’informations, contacter E MOREL : elise.morel@remove-this.fnams.fr