Vous êtes ici : Accueil > Chambre d'agriculture du Cher > Les actualités de la Chambre d'agriculture du Cher > Analysez vos fourrages lors du Concours Charolais

Analysez vos fourrages lors du Concours Charolais

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Une analyse instantanée de vos fourrages avec AGRINIR

Lors du Concours Charolais de Saint-Amand-Montrond le vendredi 22 novembre, la Chambre d’agriculture du Cher, vous propose d’analyser vos fourrages. Les fourrages seront analysés avec l’appareil AGRINIR de la Chambre d’agriculture de l’Indre. Ensuite des conseillers élevage de la Chambre d’agriculture du Cher seront présents pour échanger avec vous sur les résultats.

Yvan Lagrost, conseiller fourrages à la Chambre d’agriculture du Cher nous explique en quoi c’est important de faire analyser vos fourrages : « Pour les ruminants, bovins ou ovins, la ration hivernale qui démarre sera principalement composée de fourrages. Au-delà du type d’espèces que l’on a récoltées, l’année climatique, la fertilisation et la date de récolte font fluctuer de manière importante les valeurs nutritionnelles. Il est fondamental d’approcher ces valeurs par grandes familles sur les exploitations afin d’optimiser la complémentation. Cela nous permet d’avoir des repères pour ne pas être dans le flou. L’enjeu économique peut être conséquent quand on multiplie un nombre de rations par jour au nombre de jours pendant lesquels les animaux sont hivernés. »

Delphine Guichette-Debord, conseillère bovin viande à la Chambre d’agriculture du Cher ajoute : « l’alimentation du troupeau, comme d’autres postes de l’exploitation, nécessite un pilotage. Le diagnostic des aliments à disposition sur l’exploitation fait partie du plan d’action. Ensuite, en fonction de la répartition des animaux dans les bâtiments ou les parcelles d’hivernage, de la stratégie de distribution, matériels, libre-service, certains fourrages seront plutôt orientés sur telle ou telle catégorie. Enfin la complémentation nécessaire pour certains animaux sera ajustée afin de prévoir les besoins à l’échelle de l’hiver tant en quantité qu’en trésorerie. J’aime à dire que quel que soit ce qu’on a décidé de cultiver pour l’alimentation hivernale de son troupeau, de l’herbe, du maïs, des mélanges de céréales protéagineux immatures… il faut aller au bout de la démarche et connaître la valeur alimentaire. Cela ne nous viendrait pas à l’esprit d’acheter de l’aliment sans en connaître la valeur… ».

Pour tous renseignements, n’hésitez pas à contacter Florence Lebas, au 02.48.23.04.40, et Laurène de Nicolay au 06.24.25.62.57.
Prix : 27 euros par analyse (21 euros pour les adhérents des contrôles laitiers et bovins croissance)