Plan de relance

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Lancé le 3 septembre dernier par le gouvernement, il comporte plusieurs volets consacré à « Transition agricole, alimentation et forêt ».

Plusieurs mesures concernent les exploitations directement.

Exploitants agricoles : volet "modernisation des agroéquipements en exploitation " - Ouverture de la téléprocédure le 4 janvier 2021

Exploitants agricoles : volet "aide aux investissements en exploitation pour la protection contre les aléas climatiques " - Ouverture de la téléprocédure le 4 janvier 2021

 

Monter rapidement son dossier

Mais attention, il n’y en aura pas pour tout le monde. Le dispositif d’aide fonctionne sur le principe du « premier arrivé, premier servi », jusqu’à épuisement de l’enveloppe. Il est donc recommandé de préparer son dossier au plus vite pour être prêt le jour de la date du début de dépôt des dossiers, le 4 janvier 2021.

L’instruction se fait auprès des services de FranceAgriMer via un site internet spécialement affecté à cette fin et qui sera ouvert prochainement.

 

De 20 à 50 % d’aides

Le taux de l’aide est fixé à :

  • 20 % du coût du matériel pour les équipements d’agriculture de précision ;
  • 30 % pour les buses et équipements de réduction de la dérive ainsi que pour les solutions d’épandage des fertilisants organiques et minéraux ;
  • de 40 % pour les équipements de substitution à l’usage de produits phytosanitaires.

En outre, les jeunes agriculteurs bénéficient d’une majoration de 10 points sur le taux de base, ce qui porte leur aide à 50 % du prix du matériel dans le cas d’une bineuse, par exemple. Les Cuma bénéficient également de cette majoration de 10 points.

 

Jusqu’à 40 000 euros par demande

Le plafond de dépense éligible est fixé à 40 000 euros par demande pour les agriculteurs et à 150 000 euros pour les Cuma. Il n’est pas possible de demander plusieurs financements pour le même matériel mais il est autorisé de demander des aides pour plusieurs équipements.

 

En savoir plus sur le plan de relance

 

Contactez la Chambre d'agriculture au 02 47 48 37 37