Vous êtes ici : Accueil > Chambre d'agriculture de Loir-et-Cher > Nos actualités > Les assemblées générales de GDA : un moment fort pour le groupe !

Les assemblées générales de GDA : un moment fort pour le groupe !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le mois de Janvier marque le début de la période des assemblées générales des Groupements de Développement Agricole (GDA). Moment important de la vie d’une association, les adhérents y expriment leurs ressentis sur l’année écoulé mais viennent également y chercher de la convivialité, de la proximité et de l’échange avec leurs homologues.

Avant de laisser ce temps de partage entre agriculteurs, il est tout de même nécessaire de revenir sur le bilan des activités de l’année écoulée (conseils d’administration, réunions techniques, tours de plaine, etc.) ainsi que sur la présentation des comptes.

Dans ce contexte, où la dynamique de groupe doit être relancée et où les préoccupations des agriculteurs sont grandissantes à la vue de la demande sociétale, environnementale et règlementaire, l’équipe Grandes Cultures de la Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher a construit une animation pour cibler leurs questionnements et définir dans quelles mesures le GDA peut y répondre.

Un temps qui sera repris dans toutes les AG et dont la capitalisation des données devrait permettre d’établir un plan d’actions propre à chaque GDA ou d’élargir la dynamique collective au travail en inter-GDA.

Suite à ces présentations et temps de recherche, vient ensuite le temps  du moment informel qui est choisi par chaque conseil d’administration. Très souvent il débute par le verre de l’amitié, puis se poursuit autour d’un repas. En marge de cette journée, une visite d’une entreprise, qu’elle soit en lien ou non avec le milieu agricole, est très souvent organisée. Les AG de GDA sont des journées intenses mais toujours enrichissantes.

ZOOM sur l’AG du GDA d’Ouzouer

Le 17 janvier 2020, à Moisy, se déroulait l’AG du GDA d’Ouzouer. Lors de la première partie de la matinée, les adhérents ont pu faire part de leurs interrogations à Arnaud BESSÉ, Président de la Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher. Les exploitants ont ensuite participé à l’animation conçue par les animateurs des GDA afin de cerner leurs préoccupations : les enjeux règlementaires et les attentes sociétales sont celles qui sont le plus ressorties.

La journée s’est poursuivie au restaurant avant d’attaquer l’après-midi, la visite de l’entreprise Le Prieuré Végétal I.D, spécialiste de la toiture végétale. Son gérant Raphaël LAME, également adhérent au GDA d’Ouzouer, a expliqué son cheminement jusqu’à une telle spécialisation.

Passionné et baigné dans l’innovation depuis son enfance, son intérêt a été amplifié lors de ses études de commerce. C’est à ce moment qu’il a eu une forte envie de créer de la valeur ajoutée et de vendre ses propres produits. Ainsi, en 1988, l’entreprise a commencé sa diversification en horticulture. Le marché des toitures terrasses en France n’a vu le jour que dans les années 1993-1994 mais ce n’est qu’à partir de 2005 que celui-ci a explosé. Le défi de faire pousser des plantes sur un toit est de taille car il faut des produits ne demandant ni un profond enracinement, ni d’arrosage, ni de tonte ! A ce jour, la meilleure plante est le sédum.  A cela s’ajoute, le respect d’un poids à ne pas dépasser pour ne pas fragiliser la construction. La gestion de l’eau en milieu urbain est également un enjeu majeur. Raphaël LAME a d’ailleurs breveté un système permettant de récupérer l’eau de pluie, celle-ci étant restituée à la plante à un moment où elle en a besoin. Cette visite a été fortement appréciée par les adhérents puisque beaucoup connaissaient l’existence de cette entreprise sans pour autant en connaitre réellement son activité. A la fin de cette journée quelque peu intense, se lisait de la satisfaction sur le visage des adhérents.