Vous êtes ici : Accueil > Chambre d'agriculture de Loir-et-Cher > Nos actualités > L'agro-écologie fleurit en Loir-et-Cher !

L'agro-écologie fleurit en Loir-et-Cher !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

« Concours des Prairies Fleuries », quelles actions agricoles se cachent derrière cette récompense ? Depuis quelques années, celui-ci a été intégré au Concours Général Agricole et se nomme « Concours des Pratiques Agro-écologiques Prairies & Parcours », un titre qui remet ces actions en perspective dans le développement de l’agro-écologie. Le 1er mars 2019, la remise des prix a eu lieu à l’occasion du Salon International de l’Agriculture et 48 lauréats locaux ont été récompensés.

L’objectif principal de ce concours est de mettre en valeur les pratiques vertueuses des éleveurs qui valorisent des prairies naturelles. Car la gestion d’une prairie ne consiste pas seulement à mettre ses bovins dans les prés et à les laisser paitre ! La gestion des prairies par pâturages et par fauches est un métier complexe, un savoir ancestral qui nécessite pour l’agriculture de composer avec la nature. L’agriculteur doit également savoir remettre son système de production en question afin d’y apporter des ajustements permanents, tout un art !

L’équilibre agro-écologique est atteint quand le savoir technique s’associe à l’observation de la nature grâce à la persévérance et la méticulosité de l’agriculteur. Leur récompense ? Les résultats en matière d’écologie, de paysages, de bien-être animal mais également de qualité des produits. En effet, de nombreux liens ont été relevés entre la qualité des prairies – et donc la qualité environnementale – et la qualité des produits. La bonne santé des prairies agit par répercussion sur les caractéristiques gustatives et nutritionnelles des produits.

Afin de jauger la qualité de ce travail, le Concours générale Agricole des Pratiques Agro-écologiques Prairies & Parcours regroupe les conclusions d’un expert fourrage, d’un expert en botanique et d’un expert apicole. Ces derniers viennent observer la parcelle puis confrontent leurs résultats et leurs points de vue. En échangeant et en mettant en commun leurs connaissances, ils s’attachent à comprendre la logique du système de l’agriculteur et l’intégration de la parcelle dans celui-ci.

En 2018, dans le Loir-et-Cher, le concours s’est déroulé au sein du Pays vendômois est a été remporté par Jean-Rocher Bourdin, de la commune de Boursay avec une parcelle pâturée par ses génisses, en bordure de la Grenne. Véritable succès, le concours a entrainé de riches échanges entre les participants et plusieurs idées florissantes ont éclos auprès de nombreux acteurs du territoire. Ainsi, il sera remis à l’honneur en 2019, cette fois-ci dans la Vallée du Cher et du Romorantinais.

En utilisant des ressources et mécanismes de la nature pour produire, les agriculteurs agissent de manière positive aussi bien pour l’élevage, l’agriculture que l’environnement.