Vous êtes ici : Accueil > Chambre d'agriculture de Loir-et-Cher > Nos actualités > Grippe aviaire : basse-cour pensez aussi à protéger vos volailles !

Grippe aviaire : basse-cour pensez aussi à protéger vos volailles !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

L’influenza aviaire, ou plus communément grippe aviaire, est une maladie virale qui touche toutes les espèces d’oiseaux (sauvages comme domestiques).
Le plus souvent, canards et oies sont des porteurs asymptomatiques alors que les autres (pintades, poules, dindes, cailles …) montrent rapidement des symptômes après l’infection et cela peut aller jusqu’à la mort des individus (taux de mortalité pouvant aller de 3 à 100%).

Cependant, il est important de noter que le virus de l’influenza aviaire ne touche pas l’humain, il infecte seulement les volailles et il n’y a aucun risque à consommer des produits de volailles contaminées.

 

Ainsi, il est donc rappelé que, depuis le 5 novembre 2021 (arrêté ministériel du 4 Novembre 2021), les volailles des élevages professionnels et les volailles de particuliers (basse-cour) doivent être mises à l’abri, et ce sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Il est donc demandé :

  • Aux particuliers possédant des volailles de se déclarer auprès de leur mairie ou directement en ligne sur : www.mesdemarches.agriculture.gouv.fr
  • De ne pas laisser divaguer les volailles
  • D’éviter les échanges et les visites dans les élevages voisins
  • De réduire les parcours des animaux en les maintenant enfermés dans un bâtiment fermé, dans des volières hermétiquement grillagées (côtés et dessus) ou, pour les volailles autres que canards et oies, dans des enclos de taille réduite, hermétiquement grillagés avec un filet par-dessus
  • De mettre l’eau et la nourriture des volailles à l’abri de la faune sauvage (car elle est porteuse du virus, d’où la nécessité de confiner ou de protéger vos oiseaux d’agrément et de basse-cour en évitant tout contact avec elle)

 

Le virus étant très volatil, il se transmet facilement à la faune sauvage sur tous les territoires. Seul le confinement des volailles permet de les protéger du risque de contamination. Il évite l’émergence d’un nouveau foyer de contagion.

 

En le Loir-et-Cher nous sommes à 4 cas avérés de grippe aviaire dont 3 provenant de basse-cour de propriétaire non professionnel.

 

C’est pourquoi, il est important que les particuliers protègent leurs volailles car cela peut engendrer d’importantes pertes économiques pour les professionnels aux alentours.

En effet, lorsqu’ils se trouvent dans une zone réglementée cela stop immédiatement leur activité. Il est important de faire preuve de civisme puisqu’un élevage contaminé se verra contraint d’abattre toutes ces volailles.

 

Soyez solidaire de nos éleveurs locaux !

 

 

Pour en savoir plus : les mesures de biosécurité pour les opérateurs professionnels et les particuliers :

https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateurs-professionnels-et-les-particuliers 

Le point sur la grippe aviaire en France : https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-la-situation-en-france