Vous êtes ici : Accueil > Chambre d'agriculture de Loir-et-Cher > Nos actualités > Episode de grêle en Loir-et-Cher ce dimance 19 Juin 2022

Episode de grêle en Loir-et-Cher ce dimance 19 Juin 2022

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Retrouvez toutes nos informations à la page suivante : centre-valdeloire.chambres-agriculture.fr/index.php

UN DÉBUT D’ÉTÉ MARQUÉ PAR LA GRÊLE
Des cultures fortement impactées

Un épisode de grêle a fortement frappé le Loir-et-Cher en cette mi juin alors que les cultures sont pour certaines à la veille de la récolte. Dégâts constatés en viticulture, pépinières, maraichage, céréales et arboriculture. Les filières à forte valeur ajoutée sont aujourd’hui les plus touchées par les conséquences liées à cet événement climatique.


LOCALISATION DES DÉGÂTS
Les orages de grêle ont touché le Loir-et-cher en entrant au sud par la commune de Pouillé à partir de 20h00 puis se sont déplacés en remontant vers l’est et le nord du département.
La grêle a provoqué des dégâts sur une bande large de quelques kilomètres de Pouillé à La Ferté-St-Cyr en passant par Contres.

POURQUOI UN ÉPISODE DE GRÊLE SI TARD DANS L’ANNÉE ?
Les températures ont été très chaudes ce dimanche 19 juin sur tout le territoire dont le Loir-et-Cher avec notamment 36°C en journée à Tour en Sologne. Cette chaleur est le prolongement de plusieurs journées chaudes sur une majorité des départements français. Il a été aussi constaté que la température de la nuit est restée élevée (température minimale de 17.8°C à 6h du matin à Faverolles par exemple). Ainsi tous ces facteurs sont un bon indicateur dans l’étude et la prévention d’un risque grêle élevé d’après l’ANELFA.

UN PREMIER BILAN PAR CULTURE

• VITICULTURE
La surface semble être d’environ 500 ha de vignes impactés avec des variantes de dégâts importants selon les zones. Les vignoble très fortement impactés sont Choussy, Oisly, Fresnes, Thenay et Cheverny. On estime les pertes de récolte de 100 ha à 60 à 80 %, 100 ha à 10 à 20 % et 300 ha à 30 à 50 %. Cela correspondrait à une perte d’environ 15 000 à 20 000 hl (estimation à consolider dans un mois).

• ARBORICULTURE
Sur la commune de Mont-près-Chambord, des dégâts sont constatés sur des vergers de pommes et poires, déjà touchés par le gel du 4 avril 2022. Des pertes sont estimées en cassis à 50-60%. Malheureusement 50 à 70% des pomme et des poires ont au moins un impact et seront certainement déclassées sur cette commune (10 à 20 ha).

FRUITS & LÉGUMES
Des dégâts sont constatés à différents niveaux :

  • Destruction de cultures au sol : cornichons, courgettes, melon, … 100 % des cultures sur la zone (20 ha ou +).
  • Destruction des paillages plastiques au sol
  • Trous dans des tunnels plastiques : seront à remplacer et suite aux pluies, impact sur les cultures protégées (framboises, fraises, …)
  • Aspergeraies sont coupées à hauteur de 20 cm (actuellement en végétation). Redémarreront certainement mais avec un risque de maladies selon le climat dans les prochains jours (parfois, impossible d’entrer dans les parcelles pour un traitement, trop d’eau). Les conséquences ne seront connues qu’en 2023 à la récolte.


Des dégâts sur des parcelles de pépinières de plants de fraisiers sont également remontés avec destructions des plants. Cela impacte la production de stolons destinés à la vente cet
été. Les surfaces sont à quantifier.

Un pépinièriste de Contres a notamment perdu ses 10 000 plants d’orchidées sous les 600 m² de serres verres qui sont détruites.

• GRANDES CULTURES
Des dégâts sont présents mais localisés sur la bande allant de Thenay à Cheverny. Toute la commune de Thenay a été touchée avec des colza grêlés à 100%. Les céréales sont moins impactées avec 30% à 35% de dégâts. Pour les exploitants qui n’ont pu effectuer la moisson, les orges sont détruites. On constate des dégâts sur toutes les cultures (tournesol, blé, colza, ...) mais qui restent à être expertisés.

QUELLES SOLUTIONS POUR LES AGRICULTEURS IMPACTÉS ?
Dès le lundi 20 juin, la Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher a collecté et fait remonter des données chiffrées dans les différents réseaux agricoles. L’objectif était d’informer rapidement et avec précision les pouvoirs publics pour trouver des solutions adaptées aux besoins locaux.

Un numéro d’appel a également été réactivé, pour que tout agriculteur en difficulté puisse partager sur sa situation avec un conseiller spécialisé. Un premier échange pour décrypter la situation, puis un accompagnement personnalisé au cas par cas, sont les deux étapes composant ce dispositif appelé « Passer le cap ». L’objectif est de préserver les femmes et les hommes touchés par cet événement, tout en maintenant les filières impactées.

La Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher a participé à une réunion à huit-clos ce mardi 21 juin pour présenter au Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire, Marc FESNEAU, la première évaluation des dégâts recensés sur les secteurs touchés et des filières concernées. L’ensemble des soutiens à mobiliser a été abordé par la FNSEA Centre Val de Loire et la FAV 41.

COMMENT SOUTENIR NOS AGRICULTEURS ?
La Chambre d’agriculture témoigne tout son soutien aux agriculteurs touchés par cette catastrophe climatique et reste à la disposition des exploitants qui le souhaitent afin de définir un  accompagnement personnalisé. Une solidarité entre entreprises est nécessaire pour des achats de vendange par exemple ou des prêts de matériel. Consommateurs, vous avez également un rôle à jouer, n’hésitez pas à aller à leur rencontre, à découvrir leurs produits, à faire vivre notre territoire, et ainsi, être solidaire de nos exploitants agricoles !

CONTACTS
Céline DIARD, Responsable communication
02 54 55 20 03 - celine.diard@remove-this.loir-et-cher.chambagri.fr

Cécile GROSSEUVRES, Chargée de communication
02 54 55 74 78 - cecile.grosseuvres@remove-this.loir-et-cher.chambagri.fr

Notre cellule «Passer le Cap» est disponible pour répondre aux questions des
exploitants. 02 54 78 75 75 - passer-le-cap@remove-this.loir-et-cher.chambagri.fr