Vous êtes ici : Accueil > Chambre d'agriculture de Loir-et-Cher > Nos actualités > Des vignes mises à rude épreuve en 2021

Des vignes mises à rude épreuve en 2021

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La véraison a commencé dans les vignes. Ce moment important est celui où le grain de raisin mûrit, c’est-à-dire qu’il gonfle et se colore, passant du vert au violacé pour les raisins noirs, et du vert au jaune translucide pour les raisons blancs. Les baies jusqu’alors dures, se ramollissent.

Mais cette évolution du fruit ne parvient pas à faire oublier la dure année des vignerons. Soumis au gel et à la grêle au printemps, les viticulteurs ont ensuite fait face à un été très humide permettant aux maladies de se développer, parmi lesquelles le mildiou, l’oïdium et le botrytis.

« De mai à juillet, nous avons eu une humidité quasi-constante avec des températures comprises entre 20 °C et 25 °C, ce sont les conditions qu’affectionne le mildiou. Depuis le réchauffement de début août, il devient moins agressif, mais c’est l’oïdium qui est arrivé, lui qui aime le temps sec avec des températures aux alentours de 25 °C » explique Laura Eymar, Conseillère viticole et œnologue à la Chambre d’agriculture. 

Le botrytis – ou pourriture grise - est également présent sur certaines parcelles depuis le début du mois de juillet, l’humidité lui ayant permis de se développer. Il s'attaque aux organes verts des ceps de la vigne, mais ses principaux dommages se concentrent sur les baies. « Plus il y a de sucre, et plus il se renforce. Habituellement, on se méfie du botrytis lorsque les vendanges sont tardives avec des arrières saisons brumeuses, humides et chaudes. Cette année, il a été présent bien plus tôt, encore une fois suite aux conditions climatiques particulières de l’été. »

Quelles vendanges prévues pour 2021 ?

L’année 2021 ne sera définitivement pas une année vigneronne. Si de fortes amplitudes thermiques persistent pendant plusieurs semaines – des matins avec des températures fraiches et des après-midi avec un fort réchauffement – la suite de la véraison peut être rapide. Mais si des températures stables restent en place – aux alentours de 20 °C – les vendanges commenceront aux alentours du 20 septembre.

« Il faut être patient à présent, les grappes se développent et luttent contre les maladies. L’idéal serait de pouvoir morceler les vendanges, car les raisins ne sont pas tous à un stade de développement identique, même si nous sommes bien conscients que cette organisation n’est ni simple à mettre en place, ni forcément rentable. »

Bonne nouvelle cependant ! Malgré une année 2021 en berne, la vente de vins est repartie. La saison touristique est plutôt bonne avec de nombreux touristes se rendant en cave pour acheter du vin aux producteurs et des exportations également à la hausse avec des ventes à l’étranger, au Japon et aux Etats-Unis principalement.