Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Assemblée générale du Conseil Elevage Lait du 21 juin

L’assemblée générale du Syndicat Conseil Elevage Lait a fait réfléchir les éleveurs sur les clés de la réussite d’une alimentation sans OGM d’un troupeau laitier.

Le 21 Juin dernier sur la commune de Seigy, se tenait l’assemblée générale ordinaire du syndicat conseil élevage lait Loir-et-Cher.

L’occasion pour les éleveurs adhérents d’assister à l’intervention de Julien Jurquet de l’institut de l’Elevage. Dans un premier temps il a présenté le principe de l’efficience alimentaire et les travaux menés dans ce sens dans le cadre du projet Deffilait en vaches laitières. Le projet vise à déterminer quelle sont les différences d’efficacité alimentaire entre individus mais aussi comment les expliquer ? Dans un second temps, il a présenté comment produire du lait avec une alimentation non OGM. Il a décrit plusieurs solutions pour se passer d’aliments OGM en vaches laitières, des solutions les plus simples mais parfois les plus coûteuses, aux solutions  les plus compliquées impliquant une évolution des systèmes actuels. Il a enfin conclu en indiquant qu’il n’y avait pas une solution unique mais plutôt une combinaison à mettre en cohérence avec son système, le côté économique et multi-performant.

Après la partie statutaire, les éleveurs présents ont pu échanger autour d’un verre et d’un repas convivial à la salle des fêtes avant d’aller sur l’exploitation du GAEC Villequemoy à Couffy pour la visite de l’après-midi.

Le GAEC Villequemoy est un élevage caprin, de 600 chèvres Alpines (produisant 1041kg/ch en 2016 en moyenne avec  39,1g/kg de TB et 36,2g/kg de TP)  en AOP Selles sur Cher travaillant depuis des années sur l’amélioration de son autonomie alimentaire. Il compte 4 associés qui se répartissent le travail de l’élevage caprin, la fromagerie, le travail des cultures et des prairies ainsi que l’élevage d’un petit troupeau allaitant. Après avoir au fil des années essayé de nombreuses choses en matière d’alimentation sur le troupeau, (mélangeuse, betteraves, plus de légumineuses, affouragement en vert…) l’exploitation a aujourd’hui de très bon résultats économiques. Par exemple, l’élevage a un coût alimentaire par chèvre de 141€ contre 188€ pour le groupe affourageant en vert Inosys en 2016.

L’occasion donc d’échanger avec les éleveurs sur l’évolution apportée suite à l’arrivée du cahier des charges Selles-sur-Cher en 2012, interdisant également les aliments OGM, mais aussi sur leur choix et leur conduite en matière d’autonomie alimentaire. Un après-midi riche en échange et en questions pour une majorité d’éleveurs bovins laits et partenaires présents connaissant peu la filière caprine et face à un éleveur passionné.

Hubert Marseault, président du conseil élevage lait Loir-et-Cher a ensuite conclu la journée en remerciant les intervenants, accueillants et éleveurs présents autour d’un verre de l’amitié.