Vous êtes ici : Accueil > AgroEnvironnement > Eau > Gestion quantitative > Cher > L'irrigation dans le Cher

L'irrigation dans le Cher

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Une irrigation orientée grandes cultures

Dans le Cher, en 2010, 426 irrigants irriguaient 20 500 hectares (source AGRESTE, Recensement agricole 2010) soit 4,7 % de la Surface agricole utile (SAU). Les cultures principalement irriguées sont le maïs en été puis le blé et l'orge lors des printemps secs. L'irrigation est aussi utilisée sur de nombreuses productions de diversification dont la multiplication de semences, la pomme de terre, les protéagineux, le maïs fourrage, le sorgho et le soja, les fruits et légumes, les plantes ornementales.

Quatre bassins versants

Le Cher regroupe quatre bassins versants qui appartiennent tous au grand bassin versant de la Loire : Yèvre Auron, Cher Arnon, les Sauldres et Loire-Allier. Un tiers des irrigants se situe dans le bassin Yèvre Auron, un tiers dans Cher Arnon et le dernier tiers est partagé à parts égales sur les Sauldres et Loire-Allier. Les syndicats d'irrigants du département utilisent ce découpage pour leur fonctionnement.

Deux zones de répartition des eaux (ZRE) et un organisme unique de gestion collective (OUGC)

Une majorité d'irrigant du département est située en Champagne berrichonne. En effet, les sols calcaires de ce terroir présentent souvent une faible réserve en eau palliée par l'irrigation. Les forages prélèvent principalement dans la nappe des calcaires du Jurassique supérieur (Mälm) qui alimente également les sources des cours d'eau du secteur. Cependant, cette nappe souterraine a un cycle annuel, c'est-à-dire qu'elle se vide naturellement à partir d'avril jusqu'à septembre puis se recharge d'octobre à mars. En cas de mauvaise recharge hivernale, l'irrigation et l'alimentation des cours d'eau sont mis en difficulté. C'est pourquoi le bassin du cours d'eau Cher est désigné Zone de répartition des eaux. La nappe du Cénomanien, qui concerne le Nord-Ouest de notre département, est une ressource réservée à l'alimentation en eau potable également désignée ZRE.
Un Organisme unique de gestion collective (OUGC) doit répartir les volumes d’eau attribués aux irrigants afin de protéger la ressource en eau disponible pour l’eau potable et le fonctionnement des milieux naturels. L’association loi 1901 AREA Berry, composée de représentants des syndicats d’irrigants et de la Chambre d’agriculture, est désignée OUGC sur les deux ZRE du département depuis 2010. Elle mène actuellement une étude d’impact sur les prélèvements d’irrigation afin de programmer la répartition équitable des volumes d’eau pour les prochaines campagnes.

Une gestion concertée de la ressource en eau

Les irrigants participent aux réunions de gestion de la ressource : Commission locale de l’eau (CLE) des Schémas d’aménagement et de gestion de l’eau (SAGE), Cellule de l’eau de la Préfecture, Commission Gestion volumétrique du SAGE Yèvre Auron, Organisme unique de gestion collective AREA Berry.

VOS CONTACTS

  • Cher

Alexia JOURDIN
Tél 02 48 23 04 57
a.jourdin@cher.chambagri.fr