Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La révision des ZDS, les raisons de la colère

Les agriculteurs sont en colère. Je suis en colère. La dimension économique de l’agriculture est reniée, bafouée : c’est votre agriculture que l’Etat voue à la faillite.

Je m’appelle Jean-Pierre LEVEILLARD. Je suis le Président de la Chambre régionale d’agriculture du Centre-Val de Loire, établissement public dirigé par des élus issus du monde agricole, rural et forestier.
J’ai donc un devoir de réserve vis-à-vis des politiques agricoles que conduit l’exécutif.
Mais aujourd’hui, je lance une alerte : avec le projet de révision des zones défavorisées simples, c’est l’agriculture régionale que l’on achève !
Dans ces zones soumises à des contraintes naturelles, les agriculteurs sont éligibles à des aides compensatoires de l’Union européenne.
La modification de ce zonage en Centre-Val de Loire remet en cause l’existence de la polyculture et de l’élevage en Touraine, dans le Berry, en Sologne, dans le Perche …
Depuis deux ans, les exploitations de la région qui produisent des céréales, du lait, de la viande, des légumes, des fruits, du vin … ne dégagent plus de revenus. L’application en région des dernières réformes de la PAC a amputé d’un tiers le montant des aides perçues par les agriculteurs.
La révision des ZDS met le feu aux poudres. Elle est le dernier avatar des politiques agricoles ineptes pour notre Région.
Les agriculteurs sont en colère. Je suis en colère. La dimension économique de l’agriculture est reniée, bafouée : c’est votre agriculture que l’Etat voue à la faillite.